Mikron: chômage partiel pour 180 collaborateurs tessinois

mardi, 10.01.2017

Le fabricant de machines-outils Mikron a introduit début janvier des mesures de chômage partiel pour 180 des 332 collaborateurs de son site d'Agno.

Le recours au chômage partiel fait suite à la suppression de 25 postes sur le site d'Agno annoncée fin octobre dernier. Il a été rendu nécessaire par la baisse des entrées de commandes pour la division au cours de l'été 2016.

Le fabricant de machines-outils Mikron a introduit début janvier des mesures de chômage partiel pour 180 des 332 collaborateurs de son site d'Agno. Cette mesure touche exclusivement le personnel affecté à la production et à l'administration de la division Machining, a affirmé mardi à AWP Martin Blom, directeur financier (CFO) du groupe biennois. Les autres sites du groupe en Suisse, Boudry et Bienne, ne sont pas concernés.

Le recours au chômage partiel fait suite à la suppression de 25 postes sur le site d'Agno annoncée fin octobre dernier. Il a été rendu nécessaire par la baisse des entrées de commandes pour la division au cours de l'été 2016. "Nous ne savons pas encore précisément combien de temps la mesure sera nécessaire", admet le CFO. Il anticipe cependant une durée de "plusieurs mois, vraisemblablement un semestre", selon l'évolution des entrées d'ordres.

Interrogé sur la marche des affaires au 2e semestre de l'exercice écoulé, le CFO a indiqué que si les chiffres sont connus, ils ne seront dévoilés que lors de la conférence de presse de bilan en mars.

Sur les six premiers mois de 2016, la division Machining avait vu ses entrées de commandes s'éroder de 9,1% sur un an à 56,8 mio CHF, et le carnet fondre d'un quart à 40,6 mio. Le groupe avait alors expliqué les difficultés du segment par la réticence en matière d'investissements de la part de l'industrie automobile, principale source de revenus de Mikron Machining.

M. Blom a cependant confirmé que les investissements en recherche et développement (R&D) prévus à Agno, annoncés en 2016, seront maintenus. Ils concernent essentiellement le développement d'une nouvelle machine, ainsi qu'une deuxième en partenariat "avec un autre site", a-t-il poursuivi. Interrogé sur le montant de ces investissements, le CFO a une nouvelle fois renvoyé à la présentation des résultats annuels en mars. - (awp)


 

 


...