Le franc progresse face à l'euro

samedi, 02.12.2017

Le dollar, moins affecté par l'affaire russe, se reprend face à l'euro. Le franc monte facilement face à l'euro et au dollar.

Le dollar se reprenait face à l'euro vendredi en fin de séance new-yorkaise, après avoir lourdement chuté. (Keystone)

Le dollar se reprenait face à l'euro vendredi en fin de séance new-yorkaise, après avoir lourdement chuté suite à un nouveau rebondissement dans l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle américaine.

Vers 23 heures, l'euro valait 1,1898 dollar, contre 1,1906 dollar jeudi vers 23 heures.

La monnaie unique européenne repartait en baisse face à la devise japonaise, à 133,48 yens pour un euro - après être montée vers 9h05 à 134,38 yens, son niveau le plus fort en cinq semaines - contre 133,99 yens jeudi soir.

Le billet vert limitait également ses pertes face à la monnaie nipponne, à 112,19 yens pour un dollar, contre 112,54 yens la veille au soir, après être tombé à 111,41 yens vers 17h25.

David Madden, analyste chez CMC Markets, a expliqué que le dollar avait été affaibli par "le scandale impliquant Michael Flynn et potentiellement le président Trump".

Michael Flynn, ex-conseiller du président américain, Donald Trump, a annoncé vendredi qu'il coopérait avec la justice américaine après avoir plaidé coupable d'avoir menti dans l'enquête sur l'ingérence de Moscou dans la présidentielle.

Ce rebondissement faisait craindre un climat incertain à la tête des Etats-Unis, ce qui nuisait au dollar, d'autant que l'ancien conseiller aurait affirmé selon le Washington Post qu'il avait agi en concertation avec le gendre de Donald Trump, Jared Kushner.

Mais les marchés recouvraient "leurs pertes car ils disposent de peu d'informations sur le sujet", a réagi Brad Bechtel, de Jefferies.

"Plutôt que de parier sur ce qu'ils ne savent pas, ils préfèrent miser sur ce qu'ils savent, c'est-à-dire une adoption probable de la réforme fiscale au Sénat américain", a-t-il poursuivi.

Les sénateurs républicains disposeraient d'une majorité suffisante pour adopter, dans la journée selon plusieurs élus, la grande baisse d'impôts promise par le président Trump.

La veille, "la confiance a été relevée quand le sénateur John McCain a confirmé qu'il voterait en faveur de la réforme", mais le rejet par le Sénat d'un mécanisme visant à limiter la hausse des déficits publics dans la prochaine décennie avait "créé un vrai risque de nouveau délai", selon Derek Halpenny, analyste chez MUFG.

La monnaie européenne recevait de son côté un peu de soutien de quelques publications positives pour l'industrie européenne, avec notamment une croissance du secteur manufacturier au plus haut niveau depuis sept ans en France.

De son côté, la livre britannique reprenait son souffle vendredi après avoir profité ces derniers jours "d'attentes positives vis-à-vis des négociations en vue du Brexit", a relevé Konstantinos Anthis, analyste chez ADS Securities.

La Première ministre britannique, Theresa May, doit retrouver le chef de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, lundi à Bruxelles.

Vers 23 heures, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 88,30 pence pour un euro, comme face au billet vert, à 1,3475 dollar pour une livre, après être montée vers 6 heures à 1,3550 dollar, son niveau le plus fort en près de deux mois et demi.

La devise suisse progressait face à l'euro, à 1,1621 franc suisse pour un euro, après avoir atteint vers 08H05 GMT 1,1737 franc, un nouveau plus bas depuis mi-janvier 2015. La monnaie suisse montait aussi franchement face à la devise américaine, à 0,9767 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise a clôturé en légère baisse face au billet vert, à 6,6163 yuans pour un dollar, contre 6,6091 yuans jeudi à 16h30.

L'once d'or valait 1.275,50 dollars au fixing du soir, contre 1.280,20 dollars jeudi au fixing du soir.

Le bitcoin s'appréciait à 10.927,02 dollars, contre 9.662,00 dollars jeudi vers 23 heures selon des données compilées par Bloomberg. Il repartait en nette hausse après le feu vert accordé par la CFTC, l'autorité américaine de régulation des produits dérivés, à plusieurs contrats à terme sur le bitcoin.

En séance mercredi, après avoir franchi la barre des 10.000 dollars pour la première fois depuis son lancement début 2009, le cours du bitcoin était monté à 11.434 dollars, un nouveau sommet historique, avant de redescendre. (awp)


 

 




...