Coronavirus: Fitch abaisse la note de l'Angleterre

samedi, 28.03.2020

L'agence de notation Fitch Ratings pointe notamment un affaiblissement "significatif" des finances publiques causé par l'impact du coronavirus.

"La réponse politique nécessaire pour contenir l'épidémie de Covid-19 entraînera une forte augmentation des ratios de déficit et d'endettement des administrations publiques, entraînant une accélération de la détérioration des finances publiques à moyen terme" selon l'agence de notation.

L'agence de notation Fitch Ratings a annoncé vendredi avoir abaissé la note de solidité financière du Royaume-Uni, à AA-, assortie d'une perspective négative. Elle pointe notamment un affaiblissement "significatif" des finances publiques causé par l'impact du coronavirus.

Cette dégradation "reflète les graves dommages à court terme pour l'économie britannique causés par l'épidémie due au coronavirus et l'incertitude persistante concernant les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'UE après le Brexit", a expliqué Fitch dans un communiqué.

>>>Lire également notre dossier Coronavirus

"La réponse politique nécessaire pour contenir l'épidémie de Covid-19 entraînera une forte augmentation des ratios de déficit et d'endettement des administrations publiques, entraînant une accélération de la détérioration des finances publiques à moyen terme", indique en outre l'agence de notation.

S'agissant de la perspective négative, elle indique que l'incertitude entourant les futures relations commerciales avec l'UE pourrait limiter la vigueur de la reprise économique après la crise.

Scénario italien redouté

L'épidémie de coronavirus a infligé un choc sans précédent aux marchés financiers et à l'activité économique dans le monde entier, alors que les gouvernements s'efforcent d'endiguer la pandémie.

Le coronavirus a infecté près de 590 600 personnes dans le monde, selon les dernières données de l'université Johns-Hopkins. Au Royaume-Uni, plus de 14 740 personnes ont été contaminées et 761 personnes en sont mortes.

Comme d'autres pays, le Royaume-Uni a dû se résoudre à arrêter des pans entiers de son économie dans un effort pour ralentir la propagation de la maladie. Ces mesures draconiennes vont entraîner "une contraction profonde centrée sur le deuxième trimestre", ajoute Fitch.

Le 23 mars, le Premier ministre Boris Johnson a annoncé des mesures plus drastiques pour contenir la propagation du Covid-19, notamment la fermeture de tous les magasins non essentiels et l'interdiction des rassemblements publics de plus de deux personnes.

Le Royaume-Uni se prépare à une vague gigantesque de patients dans ses hôpitaux. Le pays est désormais engagé dans une course contre la montre pour ouvrir des milliers de lits d'hôpitaux à temps pour éviter une submersion entraînant un scénario à l'italienne. (awp)





 
 


...