La sécurité de la messe du pape François plombe le budget de l’évêché

mercredi, 20.06.2018

41.000 fidèles assisteront gratuitement à la messe du pape François ce jeudi à Genève. Alors qui mettra la main au porte-monnaie pour cette visite qui coûtera plus de deux millions?

MH/SG

La visite du pape nécessite un important dispositif de sécurité. (keystone)

La messe du pape François de ce jeudi est gratuite pour les quelque 41.000 fidèles qui se presseront à Palexpo. Aucune quête n’aura lieu sur place selon les instructions du Vatican. Le Saint-Siège ne versera par ailleurs pas un centime pour l’événement genevois. Alors qui mettra la main au porte-monnaie pour la visite du pape François dont le budget est évalué à plus de deux millions de francs? Le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg prennent en charge les frais.

La sécurité de la cérémonie pèse le plus lourdement dans le budget avec 1,2 million de francs. Le dispositif sécuritaire mis en place équivaut à celui qui se trouve dans les aéroports. Les pèlerins seront triés, avec sac ou sans sac, après avoir passé le portique de sécurité. Ils seront dirigés par la suite dans un deuxième bloc et soumis à un contrôle plus approfondi, notamment à l’aide d’un dispositif infrarouge et du travail de chiens d’intervention. Quelque 200 soldats seront mobilisés ainsi que des policiers. Un périmètre de sécurité prendra place autour de l’aéroport de Genève, provoquant d’importants embouteillages aux abords de Palexpo.

Les infrastructures, comprenant la location des halles, l’installation de chaises et l’aménagement de la scène, s’élèvent quant à elles à 700.000 francs contre une dépense de 400.000 francs pour les équipements audio, vidéo et sono. Cinq écrans géants seront installés à l’intérieur des halles pour permettre aux fidèles de profiter convenablement de la visite du pape.

Envoyez «pape 20» au 488

Le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, a procédé à un large appel aux dons à l’attention des fédérations et corporations ecclésiastiques ainsi qu’aux fidèles, le coût de l’événement s’élevant à 50 francs par personne. Un système de don par SMS a été mis en place en parallèle aux paiements traditionnels. Il suffit d’envoyer par exemple «pape 20» au 488 pour faire un don de 20 francs. Pour l’heure, seul un million de francs sur les deux millions que coûte l’événement est couvert, a indiqué à la RTS Jean-Baptiste Henry de Diesbach, l’administrateur et économe du diocèse. Des donations de dernière minute sont espérées pour combler le gouffre financier creusé par l’évènement.

L’évêché de Lausanne, Genève et Fribourg à d’ores et déjà pu compter sur l’aide de fidèles qui se sont mobilisés pour apporter bénévolement leur aide. Ainsi, des menuisiers genevois ont construit gratuitement l’autel principal qui sera utilisé par le pape François pour la messe. Les Soeurs Dominicaines d’Estavayer-le-Lac et les cisterciennes de la Maigrauge à Fribourg offrent quant à elles les hosties, soit quelque 50.000 francs. Evalué à 7 centimes pièce, le pain eucharistique représente donc un don de 3500 francs. Au total, trois cents jeunes bénévoles se mettent à disposition pour la réalisation d’un travail d’organisation titanesque réalisé dans un délai très court. 

Faible impact financier pour Palexpo

Du côté de Palexpo, la location de la salle aura un faible impact sur les chiffres. «Le pape va permettre de démultiplier les visiteurs. Cela ne veut pas forcément dire que notre résultat sera meilleur à la fin de l’année», a expliqué son directeur Claude Membrez à l’AWP. «La venue du pape s’inscrit dans notre mission de participer à la notoriété de Genève.» 





 
 


Concours

...