Traçage des contacts et hausse des cas de Covid-19, Swiss et CFF: la revue de presse dominicale

dimanche, 19.07.2020

La pandémie de coronavirus et ses conséquences occupent toujours le devant de la scène.

Karim Boubaker, médecin cantonal vaudois. Plusieurs cantons ont augmenté leur effectif d'enquêteurs chargés du traçage des contacts des personnes déclarées positives au Covid-19. (Keystone)

Le coronavirus fait encore les gros titres de la presse dominicale. Parti socialiste et CFF ont également droit aux honneurs:

Le Matin Dimanche: Face à la hausse des cas de coronavirus en Suisse, plusieurs cantons ont augmenté leur effectif d'enquêteurs chargés du traçage des contacts des personnes déclarées positives au SARS-CoV-2, relate Le Matin Dimanche. "Nous avons encore de la marge", assure dans le journal Delphine Berthod, médecin adjointe au service valaisan des maladies infectieuses. Mais si le nombre d’infections continue à croître, les cantons risquent d’être débordés. Ils essaient donc de mettre en place une collaboration intercantonale. "L'idée est qu'une équipe pourrait venir en aide à une autre si elle est sous l’eau", indique le médecin cantonal adjoint neuchâtelois, Laurent Kaufmann. Mais "il est certain que si l’épidémie devait de nouveau évoluer trop fortement, il y aurait un moment où tous nos efforts seraient vains", admetKarim Boubaker, médecin cantonal vaudois. Son homologue jurassien, Christian Lanz, estime que ce seuil se situe autour de 200 à 300 nouveaux cas quotidiens en Suisse. "Au-delà [...] un traçage n’aurait plus de sens".

NZZ am Sonntag/SonntagsZeitung/SonntagsBlick: La presse dominicale alémanique s'est également penchée sur la hausse des cas de Covid-19 ces derniers temps et ses conséquences. Selon la NZZ am Sonntag, moins de la moitié des personnes revenant de pays à risque respectent la quarantaine. Depuis l'introduction de cette mesure obligatoire le 6 juillet dernier, quelque 6000 personnes sont arrivées en Suisse via les aéroports de Genève, Zurich et Bâle en provenance de pays à risque. Or, 25 des 26 cantons avaient annoncé le 17 juillet que seules 630 personnes étaient en isolement et 2328 en quarantaine, constate le journal.

D'après la SonntagsZeitung, les cantons doivent désormais mieux contrôler les concepts de protections sanitaires pour les restaurants et les boîtes de nuit et en rendre compte aux autorités fédérales. La décision leur a été transmise par l'Office fédéral de la santé publique (OFAS), sans préavis.

Le SonntagsBlick, qui a analysé les comptes-rendus des états-majors de crise de Bâle-Campagne, Zoug et des Grisons, a lui constaté que les Suisses se relâchaient face au virus. La recherche des contacts de personnes infectées et le nombre de cas de Covid-19 devraient par conséquent augmenter prochainement. "Le sentiment de la menace du virus se perd au sein de la population, une grave erreur de jugement", ont écrit des experts de la région de Bâle à la fin du mois de juin dans une évaluation de la situation.

SonntagsZeitung: Le chef de la pharmacie de l'armée suisse Heinz Moll a été démis de son poste en mai, au plus fort de la pandémie de Covid-19, affirme la SonntagsZeitung. La gestion de la crise ne serait pas en cause. L'armée, qui refuse de faire des déclarations publiques, invoque des raisons médicales pour justifier sa décision. Mais, selon le journal, qui cite une source bien informée, M. Moll est à 100% apte au travail. Le même jour, l'armée avait annoncé une réorganisation, mais n'avait pas mentionné le poste du chef de la pharmacie, constate encore la SonntagsZeitung. Heinz Moll serait désormais subordonné au médecin en chef de l'armée, travaillant en tant que principal spécialiste responsable des directives pour toutes les questions de pharmacie de l'armée. La nomination du nouveau chef de la pharmacie de l'armée devrait être bouclée au début de l'année prochaine.

SonntagsBlick: Constatant une hausse de ventes de tests de grossesse, le SonntagsBlick estime que le nouveau coronavirus va engendrer un "baby boom" en Suisse. "Nous connaissons une ruée sur les tests de grossesse depuis février", déclare dans le journal Frank Marent, directeur de la pharmacie en ligne McDrogerie.ch. Le site microspot.ch en a lui vendu plus de trois fois plus depuis le début du confinement que l'année dernière à la même période. D'autres commerces, comme Coop ou Pura Vita, ont constaté la même tendance. Confirmant le phénomène, l'hôpital de Zolliberg (ZH) a enregistré des soins pour les grossesses en hausse de 30% durant les heures de consultations.

SonntagsZeitung: Les procédures de recouvrement de créances se multiplient contre la compagnie aérienne Swiss, durement frappée par la crise liée au nouveau coronavirus, indique la SonntagsZeitung, se référant à un extrait du registre des poursuites. Depuis le début du mois de mai, 72 créanciers ont lancé des poursuites contre la filiale de Lufthansa pour un montant total de 4,48 millions de francs. La demande de recouvrement la plus importante est de loin celle de DER Touristik Suisse, qui réclame un paiement de 4,2 millions de francs. Swiss a fait opposition à toutes les poursuites. Dans la plupart des cas, il s'agit de demandes de remboursement de voyage en avion.

SonntagsBlick: La crise liée à la pandémie de Covid-19 a accéléré la baisse des paiements en liquide dans les commerces en Suisse, écrit le SonntagsBlick. Avant le confinement, près de 60% des clients de la Migros réglaient leurs achats en espèces, indique dans le journal un porte-parole de la coopérative. Pendant le confinement, la part des paiements électroniques a atteint 60%, avant de baisser à 51% récemment. Chez Coop, "plus de la moitié des clients paient désormais sans espèces", a précisé au journal l'autre géant du commerce de détail suisse. Des experts, interrogés par le SonntagsBlick, prévoient une diminution de l'importance des paiements en argent liquide ces prochaines années, un phénomène qui sera accentué par la pandémie.

Le Matin Dimanche/NZZ am Sonntag: Plus de la moitié des élus socialistes aux Chambres fédérales ont signé une lettre exigeant des garanties aux deux candidats en lice pour la présidence du PS, Mattea Meyer et Cédric Wermuth, selon Le Matin Dimanche et la NZZ am Sonntag. La conseillère nationale zurichoise et son collègue argovien sont appelés à prendre des engagements et à donner des garanties en cas d'élection à la tête du parti. "Le phénomène déclencheur de cette action a été le retrait de l'autre duo composé de Priska Seiler Graf (ZH) et Mathias Reynard (VS)", explique dans Le Matin Dimanche le conseiller national Samuel Bendahan (PS/VD), un des élus à l’origine de la démarche. "Avec une seule candidature, le risque existe qu'il n'y ait pas de débat sur ce que doit être la future présidence". Les deux candidats ont réagi positivement à la requête. Les revendications des signataires "sont largement conformes à nos idées. Nous nous réjouissons d'en discuter", a répondu M. Wermuth.

NZZ am Sonntag: Les Chemins de fer fédéraux (CFF) veulent équiper la police des transports de "Bodycams", des mini-caméras fixées sur l'équipement des agents, rapporte la NZZ am Sonntag. La police des transports est "très intéressée" par le concept, a confirmé au journal un porte-parole de la compagnie ferroviaire. Les forces de sécurité déployées dans les trains et les gares avaient déjà participé à un test de la police municipale de Zurich en 2017. Le dispositif s'était avéré particulièrement efficace pour protéger les policiers et comme moyen pour préserver des preuves. Les CFF décideront de son introduction ou non, une fois que des éclaircissements sur la protection des données auront été apportés. (ats)





 

 


...