La mixité rapporte

lundi, 27.05.2019

Mary Jane McQuillen*

Mary Jane McQuillen, gestionnaire de portefeuille et responsable de l’investissement ESG, ClearBridge Investments.

Les postes de direction occupés par des femmes dans des sociétés cotées et l’administration publique soulignent les progrès professionnels qu’elles ont réalisés et le rôle important qu’elles jouent en accroissant la mixité au travail. L’égalité des opportunités d’emploi et de promotion est une priorité des femmes actives et des organisations féminines depuis des décennies. Bien que des progrès aient été réalisés, la mixité peut encore être améliorée à différents niveaux. Dans les sociétés où investit ClearBridge, les progrès se mesurent à l’ampleur de la représentation féminine au conseil d’administration et à la direction générale, ou encore à l’offre de congés parentaux rémunérés.

En renforçant la présence féminine au conseil d’administration, on encourage le développement du pool de cadres féminins susceptibles de devenir administrateurs, ce qui crée un cycle vertueux. Mais ces mesures ne suffisent pas pour que les femmes gravissent les échelons hiérarchiques. Il faut communiquer leurs réussites et exploiter leur influence pour encourager des approches plus ouvertes à l’éducation et à la formation afin que davantage de femmes entrent dans les secteurs où les inégalités hommes-femmes sont les plus fortes, comme la technologie ou l’industrie.

On a démontré que la parité hommes-femmes au travail a des répercussions financières positives sur les entreprises et sur la société au sens large. La mixité est critique pour que les entreprises et les pays restent concurrentiels. Par exemple, l’intégration de femmes dans la population active peut compenser les tendances négatives du vieillissement démographique. Dans les entreprises, la mixité permet de mieux exploiter les meilleurs talents, d’accroître la productivité et d’améliorer la rétention des talents et la gestion des risques. Les sociétés disposant d’une parité élevée du personnel jouissent de talents et de perspectives plus variés, ce qui peut soutenir leur performance globale. Les pratiques de recrutement équitables et la diversité de la main d’œuvre réduisent également le risque d’actions en justice ou d’atteinte à la réputation lié à la discrimination à l’égard des femmes.

Les sociétés à mixité élevée ont tendance à partager de nombreuses caractéristiques des entreprises dotées de fondamentaux de haute qualité. Dans une étude des composantes de l’indice MSCI World, Morgan Stanley a calculé que les sociétés du tiers supérieur de l’indice, en termes de pourcentage de collaboratrices, avaient surperformé celles du tiers inférieur de 380 points de base par mois en moyenne de 2010 à 2015 . A l’instar des autres facteurs ESG que nous prenons en compte, l’impact de la mixité varie selon les secteurs. Dans les activités les plus exposées au public, une mixité élevée est corrélée à un bon moral des employés. Cette satisfaction du personnel accrue peut engendrer une meilleure performance de l’action, selon des analyses d’Alex Edmans, professeur de finance à la London Business School.

ClearBridge encourage la mixité et d’autres formes de diversité en investissant dans des sociétés ayant de bons antécédents sociaux et de gouvernance, en s’engageant envers des entreprises individuelles, en exerçant les droits de vote par procuration et en communiquant sur la mixité et la diversité. En matière de mixité, nous estimons que le vote par procuration contribue réellement à améliorer la transparence sur l’inclusion et la rémunération. En qualité d’actionnaire engagé, ClearBridge fournit du feedback sur des sujets tels que la disparité de rémunération hommes-femmes, la divulgation en matière de mixité, la mixité du conseil d’administration et de la relève.

* Gestionnaire de portefeuille et responsable de l’investissement ESG, ClearBridge Investments





 
 

...