WeGaw a signé un contrat de 370.000 euros avec l'Agence spatiale européenne

vendredi, 07.06.2019

Grâce à ce soutien, la start-up pourra finaliser DeFROST, un outil de surveillance de la neige par satellite, à destination du secteur touristique

SM

Daria Ludtke, Diego de Andrade, Ion Padilla, Gonzalo Alvarez et Daniel Meppiel forment l’équipe de WeGaw, jeune société spécialisée dans la surveillance satellitaire régionale.

Un financement de plus de l'Agence spatiale européenne (ESA) en poche pour la start-up de Morges! C’est en effet la deuxième fois que WeGaw signe un contrat avec l’organisation intergouvernementale. Ce soutien de 370.000 euros – plus de 400.000 francs – de la part de l’ESA permettra à la jeune entreprise de développer et de commercialiser son premier produit: DeFROST. «Nous pouvons maintenant finaliser le prototype que nous avons construit l'an dernier, tout en testant directement la solution avec les offices de tourisme partenaires tels que celui de Saas-Fee», indique Daniel Meppiel, responsable produit et cofondateur. 

Cet outil de contrôle connecté – dont le nom signifie Detailed and Fast Remote Observation of Snow for Tourism – fonctionne grâce à la technique satellitaire et permet aux acteurs du tourisme de plein air de surveiller la neige, depuis l'espace. La technologie conçue par WeGaw se base sur des données satellitaires mises à disposition par l'ESA, interprétées ensuite grâce à des algorithmes géo-spatiaux et au machine learning.

Cette solution signale quotidiennement les endroits enneigés et donne l’épaisseur ainsi que la dangerosité de la couche de neige, à travers le globe. Elle calcule, par exemple, les risques d’avalanche. C’est un atout précieux, non seulement pour les offices du tourisme de régions montagneuses, qui peuvent mieux appréhender la situation de leur domaine, mais aussi pour les plateformes de réservation d’activités en extérieur. Les informations que DeFROST leur transmet pourraient ainsi les aider à sauver des vies. En Suisse, la start-up a d’ailleurs tissé un partenariat avec l’Institute for Snow and Avalanche Research (SLF) à Davos. Elle a ainsi accès à plus de 200 stations de surveillance installées dans les Alpes.

Première étape d’un plan ambitieux

Une fois cette solution opérationnelle, WeGaw compte bien déployer sa technologie dans d’autres secteurs que celui du tourisme, relativement restreint, pour profiter du potentiel que représente l’industrie spatiale dans laquelle elle évolue. «Les assureurs, les opérateurs d’infrastructure et le secteur public sont les acteurs mieux placés pour innover en utilisant les données que nous produisons», déclare ainsi Ion Padilla, CEO et cofondateur. Fondée en 2016, WeGaw s’appuie sur une équipe de cinq employés. La jeune pousse a récemment ouvert un deuxième bureau à Málaga, en Espagne. Depuis sa création, elle a déjà levé plus d’1,1 million de francs dont 200.000 lors de sa campagne de crowdfunding sur Seedr, clôturée en février dernier.
Lire aussi:  Près de 400 personnes ont supporté la start-up WeGaw grâce à Seedrs





 
 


...