Taïwan encore plus isolé par la Chine

samedi, 28.09.2019

En établissant des relations diplomatiques avec les Kiribatti, la Chine réussit à isoler encore plus Taïwan.

Les Kiribati sont constituées par trois archipels principaux, comprenant en tout 32 atolls et une « île haute », Banaba, située un peu à l'écart, plus proche de Nauru. (Keystone)

La Chine et les Kiribati ont établi des relations diplomatiques, ont rapporté samedi les médias d'Etat chinois. De quoi isoler un peu plus Taïwan, avec lequel le micro-Etat du Pacifique avait rompu une semaine auparavant.

Le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi et le président des Kiribati Taneti Mamau ont signé vendredi une déclaration commune scellant ces relations en marge du sommet de l'ONU sur le climat, a indiqué l'agence de presse Xinhua.

Taïwan, qui revendique le nom de République de Chine, n'est plus reconnu que par 15 Etats. L'île a maintenant perdu sept soutiens depuis l'élection en 2016 de la présidente Tsai Ing-wen, dont le parti défend une ligne intransigeante vis-à-vis de Pékin.

Sept alliés en trois ans

La Chine continentale et Taïwan sont dirigés par des régimes rivaux depuis 1949 et la fuite sur l'île des nationalistes de Tchang Kaï-chek, défaits par les troupes communistes de Mao Tsé Toung. Pékin voit toujours Taïwan comme partie intégrante de son territoire susceptible d'être reprise par la force.

Entre ces deux "Chine", chaque Etat doit choisir laquelle il reconnaît. Ce ne sont plus que des pays peu influents qui reconnaissent Taïwan et non la République populaire de Chine, essentiellement d'Amérique latine, des Caraïbes et du Pacifique, tandis que le Vatican reste le dernier en Europe.

La Chine a arraché à Taïwan sept alliés en trois ans: Sao Tome et Principe, le Burkina Faso, Panama, le Salvador et la République dominicaine, et pour finir, le même mois, les Salomon et les Kiribati. (ats)





 
 



...