Immigration modérée: l'initiative risque de peser sur la croissance économique

mardi, 11.02.2020

En cas d’abandon des bilatérales, le PIB de la Suisse perdrait entre 460 et 630 milliards de francs sur vingt ans.

Maude Bonvin

«C’est notamment grâce aux accords bilatéraux que le taux de chômage est à son niveau le plus bas», souligne Karin Keller-Sutter. (admin.ch)

Deux jours après la votation sur les logements abordables, le Conseil fédéral repart en campagne. Il a exposé mardi à Berne ses arguments contre l’initiative pour une immigration modérée de l’UDC. Le peuple se prononcera le 17 mai sur ce texte qui veut mettre fin à la libre circulation des...





 
 



...