Le Swiss Economic Environmental Award 2019 décerné au zurichois HeiQ

vendredi, 05.07.2019

Bouleversant l’industrie mondiale du textile, HeiQ a été récompensé par une distinction mettant une lumière les sociétés alliant esprit d’entreprise et conscience écologique.

SM

Carlo Centonze a reçu le Swiss Environmental Award 2019, une récompense qui met l’accent sur des solutions entrepreneuriales donnant une impulsion vers des activités encore plus durables.

Au total, quarante entreprises étaient en lice. Trois avaient été sélectionnées pour la finale du 27 juin lors du CE2 Day, la nouvelle conférence du Swiss economic forum (SEF) sur le thème de l’économie circulaire. Ces finalistes étaient à la fois des chefs de file technologique et des modèles en matière d’économie durable.

C’est finalement HeiQ Materials qui a remporté le le Swiss Economic Environmental Award, une compétition entre entreprises responsables au regard de l’environnement. «Pour chacune des entreprises présentes ce soir, le développement durable représente à la fois une obligation et une opportunité commerciale. Nous pouvons amener nos partenaires à nous rejoindre et ainsi promouvoir l’écologie et, en parallèle, ses avantages économiques», a indiqué Carlo Centonze, CEO et cofondateur de la société lauréate, à la réception de la récompense.

Une teinture durable pour les géants du textile

Basée à Schlieren dans le canton de Zurich, cette PME déploie ses activités dans l’industrie textile. En effet, ce secteur est très consommateur d’eau et extrêmement polluant. Selon des estimations de la Banque mondiale, 20% de la pollution industrielle des eaux provient de la teinture des tissus. En réaction, HeiQ a conçu une technologie innovante de teinture du polyester, le matériau qui représente près de 50% de la production textile mondiale annuelle. Sa méthode nommée HeiQ Clean Tech permet de réduire de 30% la consommation d’eau d’une usine textile tout en offrant une procédure plus rapide. «Notre impact est énorme et nous pouvons complètement changer l'industrie textile», a ajouté le CEO.

Fondé en 2005, ce spin-off de l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ) emploie plus de 80 collaborateurs, répartis entre son siège helvétique mais aussi dans des filiales commerciales à Hong Kong, en Australie, en Chine et en Thaïlande. Sa technologie a déjà été mise en place dans 18 pays en Europe, Asie et Amérique latine, en particulier dans les principaux pays producteurs de textiles, tels que la Chine, l'Indonésie et le Vietnam.





 
 

...