Les apprentis formés correspondent moins aux profils requis par les entreprises

jeudi, 08.02.2018

Industrie 4.0. La branche MEM déplore notamment un manque de compétences en programmation bientôt indispensables du côté des apprentissages pour le CFC.

Christian Affolter

Antonio Rubino et Claude Barbier. Le secrétaire général du GIm-CH et l'auteur mandaté ont discuté plusieurs problèmes.

La digitalisation au sein de l’industrie requiert des compétences des collaborateurs toujours plus pointues. Les entreprises du secteur MEM sont déjà maintenant confrontées à une pénurie de mains-d’œuvre qualifiées. Il faut pourtant tenter de limiter autant que possible les freins au...





 

 
 


...