Le FMI a levé le dernier obstacle à la candidate des Européens

vendredi, 06.09.2019

Une réforme des statuts du FMI est en cours, visant à supprimer la limite d'âge imposée au poste de directeur général.

"Le FMI interdisait la désignation d'un candidat âgé de 65 ans ou plus au poste de directeur général et ne permettait pas au titulaire du poste d'exercer ses fonctions au-delà de son 70e anniversaire". (Keystone)

Le FMI a annoncé jeudi l'approbation d'une réforme de ses statuts pour supprimer la limite d'âge imposée au poste de directeur général, levant ainsi le dernier obstacle à la nomination de la Bulgare Kristalina Georgieva pour remplacer Christine Lagarde, en partance pour la Banque centrale européenne.

"Depuis 1951, la réglementation générale du FMI interdisait la désignation d'un candidat âgé de 65 ans ou plus au poste de directeur général et ne permettait pas au titulaire du poste d'exercer ses fonctions au-delà de son 70e anniversaire", rappelle le Fonds monétaire international dans un communiqué.

"La modification de la réglementation générale adoptée par le conseil des gouverneurs, laquelle prend immédiatement effet, rend les conditions de désignation du directeur général conformes à celles applicables aux membres du conseil d'administration, présidé par le directeur général, et au président du Groupe de la Banque mondiale, qui ne sont sujets à aucune limite d'âge", justifie l'institution de Washington.

Cette réforme, adoptée la veille de la clôture des candidatures, va surtout permettre d'accepter celle de Mme Georgieva, l'actuelle numéro 2 de la Banque mondiale, qui a eu 66 ans le 13 août.

Pour l'heure, Mme Georgieva est la seule candidate connue. Elle avait été désignée comme candidate de l'Union européenne le 2 août à l'issue d'un vote serré qui a mis en lumière les divisions au sein de l'UE. 

Mme Georgieva possède une solide expérience dans la finance internationale. Elle bénéficie également d'un statut de femme et de ressortissante d'un pays d'Europe orientale.

Historiquement, la direction du FMI a toujours été confiée à un Européen et celle de la Banque mondiale à un Américain. Un partage des rôles immuable, comme l'a illustrée au printemps la nomination de David Malpass à la Banque mondiale. Il était lui aussi le seul candidat en lice.

Bien que cette tradition soit contestée, car ne reflétant pas le poids grandissant des pays émergents au sein des institutions de Bretton Woods, aucun candidat des pays émergents ne s'est fait pour l'heure connaître pour le FMI.

"Le conseil d'administration du FMI oeuvre à la sélection du successeur de Christine Lagarde, directrice générale sortante, qui quittera ses fonctions le 12 septembre", rappelle le FMI jeudi.

La période de présentation des candidatures prendra fin vendredi avant une nomination d'ici au 4 octobre, peu avant la tenue des réunions d'automne des institutions de Bretton Woods à Washington. (awp)





 
 
 

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

Les start-up vaudoises élues meilleures de Suisse

Mercredi, 4 septembre 2019 // Matteo Ianni

Flyability et Lunaphore terminent respectivement à la première et deuxième place du classement des 100 meilleures start-up nationales. Le dernier succès romand au Swiss Start-up Award remontait à 2016. Parmi les dix premiers, Vaud est représenté quatre fois.

Chaque année depuis neuf ans, le classement des 100 start-up les plus prometteuses de Suisse...


...