Les investisseurs obligataires sont confrontés à des choix importants

mardi, 04.02.2020

Une faible croissance, une faible inflation et un environnement de faibles rendements ne justifient pas en soi de paniquer.

Andrew Wilson *

Andrew Wilson

L’été dernier, bon nombre de nos clients européens ont semblé prendre tout à coup conscience d’une réalité: l’environnement de taux négatifs n’est pas une simple étrangeté fugace. Il est auourd’hui devenu plausible que les rendements négatifs persistent pendant plusieurs années. Toutefois, l’entrée dans une nouvelle réalité n’implique pas nécessairement un danger. Selon moi, aucune récession ne menace dans l’immédiat. À moins d’un choc imprévu, les conditions ne sont pas réunies à ce jour pour un élargissement des écarts de crédit ou une vente massive d’actifs à risque.

Les investisseurs institutionnels partageant les mêmes conclusions, ils adaptent leur manière d’investir. Afin de dégager des rendements positifs, beaucoup envisagent progressivement d’allonger leurs durations, de descendre dans la hiérarchie de la qualité des crédits, d’abandonner les liquidités ou de recourir à l’endettement. Le tout stimule la demande de types d’actifs qui ont le potentiel d’offrir un revenu fixe constant, mais parfois, se situent en dehors des zones de confort traditionnelles ou nécessitent un plus grand travail de recherche et de gestion des risques, comme le crédit privé, la dette à haut rendement, la dette des marchés émergents, l’infrastructure et l’immobilier.

Parmi ces catégories d’actifs, certaines ont évolué au cours des dernières années et peuvent désormais s’avérer intéressantes pour un cercle plus large d’investisseurs. Les indices obligataires de marchés émergents, par exemple, incluent à ce jour des pays dont l’économie est solide et relativement équilibrée, tels que la Corée du Sud.

De surcroît, de nombreuses entreprises de ces pays émettent de plus en plus d’obligations en monnaie locale, de sorte qu’elles sont davantage préservées des fluctuations du dollar à l’approche d’une année électorale et d’un tournant dans la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

Sur les marchés développés, considérant que les possibilités d’ajustement des taux dans un sens ou dans l’autre sont floues, l’accent a largement été mis sur le virage en direction des stimulus fiscaux. Aux premiers jours de son mandat à la présidence de la BCE, il semble que Christine Lagarde ait l’intention d’encourager en priorité les mesures fiscales dans les grandes économies de la zone euro pour parer à une contraction. En fonction de l’issue de leurs élections, les États-Unis et le Royaume-Uni pourraient également favoriser une tendance à l’assouplissement fiscal en 2020. Toute la question est de savoir si ces décisions peuvent effectivement agir sur la croissance. Les mesures fiscales devraient être pour le moins substantielles pour y parvenir. Le Japon peut faire figure d’exemple attestant que l’expansion budgétaire ne conduit pas mécaniquement à une hausse des taux de croissance et d’inflation.

Dans l’état actuel des choses, l’économie mondiale est plutôt susceptible de connaître une période prolongée de croissance atone, avec un nivellement de ses taux dans le monde aux alentours de 3%. Aucune raison ne saute aux yeux pour que l’inflation augmente dans une mesure significative et rien n’oblige apparemment les banques centrales à relever les taux.

Nous pensons qu’une récession est peu probable en 2020, mais les investisseurs obligataires seront confrontés à des choix importants durant cette année. Une faible croissance, une faible inflation et un environnement de faibles rendements ne justifient pas en soi de paniquer, mais devraient amener les investisseurs institutionnels à revoir leurs allocations dans la gamme des titres obligataires.

*CEO for EMEA et Global Head of Fixed Income, Goldman Sachs Asset Management 





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...