Le bitcoin démarre en fanfare à la bourse de Chicago

lundi, 11.12.2017

Un des premiers produits financiers permettant de parier sur l'évolution et l'avenir du bitcoin a été proposé dimanche au prix de 15.000 dollars.

Les instruments financiers proposés sont la première opportunité officielle pour les investisseurs professionnels d'investir dans le bitcoin.(keystone)

Dimanche, le bitcoin a démarré en fanfare sur une importante Bourse américaine, des investisseurs tablant sur une reconnaissance de cette monnaie virtuelle qui suscite toutefois des craintes de bulle.

Vers minuit, un des premiers produits financiers permettant de parier sur l'évolution et l'avenir de la monnaie virtuelle et proposé sous le symbole boursier "XBT" par le Chicago board options exchange (Cboe), une des deux plateformes boursières américaines de contrats à terme, a été proposé au prix de 15.000 dollars.

S'en est suivie une forte volatilité et un fort trafic ayant rendu inaccessible le site internet du Cboe dans les vingt premières minutes. L'opérateur boursier a assuré que les échanges n'ont pas été affectés et clôtureront lundi soir pour cette première séance.

La valeur du contrat à terme dépassait celle du bitcoin au jour le jour établie par l'agence Bloomberg, qui compile des données en provenance de plusieurs plateformes alternatives sur internet non régulées. Selon Bloomberg, cette valeur immédiate du bitcoin - distincte du contrat à terme - s'échangeait à 16.728,71 dollars en matinée, à quelques centaines de dollars du record établi le 8 décembre (17.027,39 dollars).

Les instruments financiers proposés sont la première opportunité officielle pour les investisseurs professionnels d'investir dans le bitcoin, lancé en 2009, dont ils se méfient à cause de son absence de régulation et de son manque de transparence.

Rivaliser avec l'or?

Le Cboe donne au bitcoin "de la légitimité car il reconnaît que le bitcoin est un actif comme un autre (dollar, euro, pétrole, gaz, soja, NDLR) qu'on peut échanger", ajoute Nick Colas, expert chez Data Trek Research, même si de nombreux économistes et banquiers voient dans l'envolée récente du bitcoin une dangereuse bulle financière.

La reconnaissance par Wall Street est une première étape dans l'ambition affichée du bitcoin de devenir un actif aussi populaire que l'or auprès du grand public - bien que les volumes échangés autour du bitcoin soient bien moindres jusqu'à présent.

Ses défenseurs envisagent de passer à la vitesse supérieure en demandant à la SEC, le gendarme de la Bourse américain, d'autoriser la création d'un ETF en bitcoin, une sorte de placement financier ou d'épargne financière dans lequel Madame et Monsieur Tout-Le-Monde pourront placer leurs économies. La valeur de ce type d'épargne financière dépendra de la performance du bitcoin.

La SEC s'est refusée jusqu'ici à accéder à une telle demande, expliquant qu'il y a un manque de transparence dans la fixation du prix du bitcoin et que ce dernier peut être facilement manipulé.

Inquiétudes

"Nous demeurons inquiets sur l'absence de transparence et de régulation" du bitcoin et "nous demandons si les échanges vont être contrôlés de façon appropriée afin de s'assurer que le (bitcoin) n'est pas objet de manipulation et de fraude", écrit ainsi la FIA, association regroupant les grandes banques faisant l'interface entre investisseurs sur le marchés des contrats à terme.

En conséquence, JPMorgan, Bank of America Merrill Lynch, Citigroup et Barclays ne jouaient pas les intermédiaires dimanche pour leurs clients voulant investir dans les produits bitcoin, ont indiqué à l'AFP des sources proches du dossier.

Seules Goldman Sachs et ABN Amro ont accepté de jouer les interfaces pour un nombre de clients triés sur le volet afin de minimiser les risques attachés à la volatilité du bitcoin, ont-elles fait savoir à l'AFP.

Le marché des contrats à terme n'est accessible que via de grandes banques et maisons de courtage agréées, qui s'engagent à régler en dollars aux investisseurs l'argent qui leur est dû. Elles s'exposent à des risques importants si leurs clients ne peuvent payer.

Le CME (Chicago Mercantile Exchange), autre opérateur boursier mondial, compte lancer des échanges de produits en bitcoins le 18 décembre et devrait être suivi en 2018 par le Nasdaq, la plateforme des géants de la Silicon Valley tels Google et Facebook.(awp) 





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...