Le Brexit le plus inquiétant pour le Royaume-Uni

mardi, 12.04.2016

Un avis très tranché et peu flatteur de l'économiste en chef de Lombard Odier Samy Chaar.

Christian Affolter

L’économiste en chef de Lombard Odier Samy Chaar touche à des sujets tabou au Royaume-Uni dans la discussion autour de l’opportunité de sortir ou non de l’Union européenne. Tabou car révélateurs de faiblesses. Au point qu’un Brexit paraît très téméraire, allant totalement à l’encontre des relations de dépendance et de la logique économiques. Le pays cumule actuellement deux problèmes: aux comptes courants très négatifs s’ajoute un déficit dans la balance budgétaire. «Les Britanniques ont bien plus besoin de l’Europe que l’inverse», insiste Samy Chaar. Les flux d’investissement en provenance de l’étranger, surtout du Moyen-Orient et de Russie, sont certes vigoureux. Mais ils visent essentiellement le portefeuille immobilier, alimentant ainsi un niveau de prix des immeubles londoniens les mieux situés que l’économiste qualifie de «stratosphérique».

Développement dans l'édition de demain de L'Agefi.





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...