Marchés obligataires: l’optimisme du début d’année fait place à un sentiment de déjà-vu

mercredi, 05.12.2018

Taux d’emprunts. S’attendre à une hausse programmée des taux d’intérêts est globalement logique mais il reste impossible de prédire quand cela se passera exactement.

Tyvar Vogel*

On l’espérait mais elle n’est pas venue. Tout le monde la prévoyait; croissance avérée, signes de reflation dans l’Union européenne, annonces encourageantes de la part de la BCE. Malgré cela, la hausse de la courbe des taux d’emprunts publics suisse n’est pas arrivée en cette seconde moitié d’année.

Au contraire, l’optimisme du début d’année a fait place à un sentiment de déjà-vu. On a systématiquement l’impression que chaque année depuis la rupture du taux plancher en 2015, l’année suivante sera meilleure. Si en effet plusieurs indicateurs macroéconomiques tendent à pencher vers une amélioration globale de la conjoncture, on réalise à quel point ce processus est fragile et ne nous permet pas de prétendre à des prévisions fiables à moyen et long terme. Si globalement, on peut logiquement s’attendre à une hausse programmée des taux d’intérêts, on reste chroniquement incapables de prédire quand cela arrivera exactement. Si ces derniers mois ont été marqués par une reflation dans la zone euro, celle-ci est en grande partie le résultat de la hausse globale des prix de l’énergie.

Il serait certes téméraire de parier sur une hausse des taux sans la certitude d’une inflation solidement posée sur des bases macroéconomiques confirmées. Cependant, nombreux analystes continuent de parler d’une «normalisation» des taux d’emprunts publics d’ici deux à trois ans. Les inconnues restent toutefois nombreuses et il s’en faudra de peu pour que cela n’arrive pas dans les délais ou alors une nouvelle fois reportée simplement pour une durée indéterminée.

Période de contestation grandissante

De son côté, la BNS martèle le risque constant encouru sur le marché des changes ainsi que l’habituelle surévaluation du franc. Sans un changement manifeste des paradigmes actuels, cette période devrait encore durer plusieurs mois voire au-delà d’une année.

La BNS note encore l’influence du marché en ligne comme facteur de ralentissement de l’inflation de par sa vocation à faire pression sur les prix exposant le marché de détail à un risque croissant. A cela on peut encore ajouter l’ensemble des facteurs extérieurs qui pèsent sur l’humeur des marchés comme les pressions permanentes d’une Europe pressée de poser un cadre rigide à la Suisse alors que l’Union vit une période de contestation grandissante quant à l’orientation politique de certains de ces membres. Les tensions entre la Russie et l’Ukraine nous rappellent les fragiles alliances qui unissent le continent. La Turquie confirme cette constante avec laquelle nous devons de manière permanente rester sur le qui-vive.

Finalement, l’inconnue américaine qui tient tous les marchés en haleine est sujette à toutes les spéculations. Outre les évènements intervenus ces derniers jours sur les marchés américains et déjà largement commentés dans les médias, il est évident que les impacts sur la courbe des taux d’emprunts publics seront conséquents. Depuis début novembre, le taux 10 ans IRS de référence a plongé de près de 20 points de base et ce mouvement pourrait encore s’amplifier compte tenu du contexte d’incertitudes qui se généralise avec une certaine fatalité. 

Cette tendance baissière contredit en tout point les prévisions de croissance de ce début d’année, ce qui confirme une nouvelle fois la difficulté de se situer notamment lorsqu’il est question pour les collectivités publiques de se refinancer à long terme. En effet, pour l’ensemble des communes de plus de 1000 habitants, la courbe des coupons (taux plus marge) de refinancement reste globalement négative sur le court terme voire jusqu’à 2 ans. Jusqu’à 10 ans, cette même courbe reste très largement inférieure à 1%, et cela depuis plusieurs années déjà. Ce phénomène devrait perdurer encore un bon moment et cela malgré les annonces successives de reprise et de croissance avérée.

*Spécialiste en financements publics





 
 
 

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...