L’incertitude géopolitique est un argument très relatif

dimanche, 12.01.2020

Sur le long terme, les portefeuilles d’actifs risqués surperforment ceux composés d’actifs refuges, au prix d’une volatilité.

Levi-Sergio Mutemba

William Davies. CIO de Columbia Threadneedle Investments

Après une année 2019 marquée par les tensions commerciales, l’attention des investisseurs se porte désormais sur les troubles civils et militaires, qui éclatent partout dans le monde. Les manifestations à Hong Kong, qui risquent d’exacerber les tensions entre les États-Unis et la Chine. Les troubles au Chili, une crise bancaire au Liban ou, plus récemment, le regain de tension géopolitique entre l’Iran et les États-Unis. «La diversification est la clé dans ce contexte d’incertitude persistante et significative», souligne William Davies, Chief Investment Officer EMOA chez Columbia Threadneedle Investments (Columbia).

Ce qui signifie détecter les entreprises de qualité raisonnablement valorisées, qui épouseront les tendances qui dominent l’économie. Telles que l’informatique du cloud (Alibaba en Chine ou AWS et Azure aux États-Unis), l’évolution démographique et les entreprises économes en capital (Aon, IHS Markit et RELX). «Il en existe dans tous les secteurs et partout dans le monde, les 10% d’entreprises les plus performantes s’arrogeant 80% des bénéfices économiques», précise William Davies.

Sous l’angle régional, les marchés émergents recèlent intrinsèquement plus de croissance que d’autres régions à long terme. «Reste que nous privilégions les États-Unis, qui abritent un grand nombre d’entreprises disposant d’un bon potentiel de croissance. Il serait donc bien mal venu de sous-pondérer ce marché», estime le CIO de Columbia.

De son côté, Schroders a analysé les rendements cumulés durant les grandes crises géopolitiques des deux dernières décennies. Durant la Guerre du Golfe, entre août 1990 et février 1991, le S&P 500 a enregistré un rendement cumulé négatif de 14,2%, le MSCI World de 9,6%, alors que l’or gagnait 6,4% et les obligations d’État américain à 10 ans 1,9%.

Lors des attaques terroristes du 11 septembre 2001 sur le sol américain, l’indice S&P 500 a cumulé une perte de 14,9% entre septembre et octobre 2011. Celle du MSCI World a atteint 14,7%, tandis que l’or cumulait un rendement positif de 8,9% et les Treasuries à 10 ans un rendement de 4,1%. Même tendance durant la Guerre en Irak en 2003 où, entre janvier et mars 2003, l’indice actions américain perdait 10,2%, le MSCI World 9% contre un rendement positif de 9,6% et 5,6% pour l’or et les Treasuries, respectivement.

Les périodes retenues ne sont cependant que de court terme. En constatant la simulation de deux portefeuilles hypothétiques, l’un composé d’actifs refuges l’autre d’actifs risqués, Philip Haddon, Head of Investment Communication chez Schroders, remarque que sur une période prolongée, c’est le portefeuille risqué qui surperforme le portefeuille refuge. Au prix, toutefois, d’une volatilité de court terme «considérable».

Au vu de l’envolée temporaire des prix du pétrole ayant immédiatement suivi la mort du général iranien Qassem Suleimani le 3 janvier, les stratégistes de Lombard Odier sont d’avis que tant que le prix du brut n’atteint pas des niveaux susceptibles de remettre en cause la reprise laborieuse du secteur manufacturier, visible depuis quelques mois, l’impact sur les marchés actions devrait être limité. «Les arbitrages géographiques et sectoriels pourraient cependant être affectés, au moins temporairement», écrivent ces derniers dans leur Bulletin de Stratégie d’Investissement publié vendredi.

Afin de se prémunir contre une hausse extrême des cours du pétrole, Lombard Odier a mis en place des stratégies optionnelles (options de vente) depuis plusieurs trimestres. Quant aux valeurs refuges, les obligations souveraines et l’or bénéficient logiquement de l’environnement actuel. «Mais, au vu du contexte de taux négatifs en zone euro et en Suisse, qui limite la capacité de couverture des obligations gouvernementales de ces économies, l’or représente une meilleure protection et son cours devrait rester soutenu aux niveaux actuels», estiment les stratégistes de Lombard Odier. Pour qui, dans le cas d’une escalade impliquant un conflit armé, l’or pourrait atteindre 1650 dollars l’once.





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...