Wall Street termine dans le rouge

samedi, 10.08.2019

Sur la semaine, les principaux indices de Wall Street ont tous perdu du terrain. Vendredi l'annonce de Donald Trump sur le conflit commercial avec la Chine a fait basculer la Bourse dans le rouge.

La Bourse new-yorkaise s'est enfoncée dans le rouge dès le début de séance après l'avertissement lancé par Donald Trump que les Etats-Unis n'étaient "pas prêts" à signer un accord commercial avec la Chine. (Keystone)

Wall Street a fini la semaine en recul vendredi, plombée par les craintes d'une nouvelle escalade dans la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis à la Chine.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average a baissé de 0,34% à 26.287,44 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 1,00%, à 7.959,14 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,66%, à 2.918,65 points.

Sur la semaine, les principaux indices ont tous perdu du terrain: le Dow Jones a reculé de 0,8%, le Nasdaq de 0,6% et le S&P 500 de 0,5%.

La Bourse new-yorkaise s'est enfoncée dans le rouge dès le début de séance après l'avertissement lancé par Donald Trump que les Etats-Unis n'étaient "pas prêts" à signer un accord commercial avec la Chine.

Le président américain a laissé entendre que la reprise des pourparlers entre Pékin et Washington, prévue en septembre, pourrait être annulée.

M. Trump a aussi assuré qu'il ne dévaluerait pas le dollar après avoir pourtant exprimé son mécontentement la veille face au niveau qu'il juge trop élevé de la devise américaine.

McDonald's, Boeing

Le Dow Jones a ensuite un peu effacé ses pertes, porté par certaines valeurs phares comme McDonald's (+1,4%) ou Boeing (+0,4%) mais a tout de même fini en repli.

Une série d'indicateurs économiques mondiaux incitait par ailleurs les analystes à la prudence quant à l'évolution du marché des actions dans les prochaines semaines.

En Chine, les prix à la production se sont inscrits en baisse le mois dernier pour la première fois depuis trois ans, un nouveau signe inquiétant pour la deuxième économie mondiale.

Le produit intérieur brut (PIB) britannique a lui diminué de 0,2% au deuxième trimestre, sa première baisse depuis fin 2012, selon des chiffres publiés vendredi.

Mercredi, les chiffres de la production industrielle allemande avaient montré un recul de 1,5%, supérieur aux attentes des analystes.

"Si vous écoutez les investisseurs, ils vous diront que la récession européenne a probablement déjà commencé", a souligné Christopher Low de FTN Financial.

"La semaine dernière, ils disaient qu'il y avait un risque de récession. C'est un changement de ton significatif", a poursuivi l'expert pour qui "la chute du marché des actions n'est probablement pas finie".

Face aux risques d'un ralentissement de la croissance mondiale, plusieurs banques centrales ont récemment diminué leur taux directeur, une mesure censée stimuler l'activité économique.

Après la Réserve fédérale américaine (Fed) le 31 juillet, les banques centrales de plusieurs pays émergents, dont l'Inde, la Thaïlande et les Philippines, ont abaissé leur loyer de l'argent cette semaine.

La Banque centrale européenne (BCE) a, elle, ouvert la voie à une série de remèdes anticrise pour la rentrée allant d'une ou plusieurs baisses de ses taux à une possible reprise de ses rachats de dette.

Parmi les valeurs du jour, le titre de Mattel a dégringolé (-15,8%) alors que le fabricant de jouets a suspendu un opération de refinancement de sa dette suite à la plainte d'un lanceur d'alerte.

L'action d'Uber a chuté de 6,8%, le groupe ayant annoncé jeudi des pertes record de plus de 5 milliards de dollars.

Le groupe de semi-conducteurs Broadcom, qui a annoncé jeudi racheter la division sécurité des entreprises du groupe de sécurité informatique Symantec (+0,3%), a pris 1,8%.

L'éditeur de jeux vidéo Activision a lâché 2,6% après avoir annoncé jeudi des résultats meilleurs prévu au deuxième trimestre mais des prévisions décevantes pour le troisième trimestre.

Sur le marché obligataire, le taux sur la dette américaine à 10 ans remontait, s'établissant à 1,7395% aux alentours de 20h45 GMT. (awp)





 
 
 

Des chercheurs de l'EPFZ impriment des valves cardiaques en 3D

Mardi, 23 juillet 2019

Les premières valves cardiaques en silicone ont été créées. Il faudra attendre 10 ans avant de les utiliser.

Des chercheurs de l'EPFZ et de l'entreprise sud-africaine SAT ont créé des valves cardiaques en silicone avec une imprimante 3D. Relativement bon marché et pouvant être conçues sur mesure, elles ne seront toutefois pas utilisées...

Nouvelle loi sur les faillites: données personnelles oubliées

Mardi, 9 juillet 2019 // Maude Bonvin

La nouvelle législation sur les faillites donne trop de pouvoir aux fournisseurs d’accès au cloud.

C’est une révision de loi qui est passée quasiment inaperçue mais qui pourrait avoir de grandes conséquences sur nos données personnelles et celles des entreprises. Le Conseil fédéral veut, en effet, davantage réglementer le cloud. Actuellement,...

Les solutions de tri sélectif de Greenoffice conquièrent les bureaux tout autour du globe

Mardi, 9 juillet 2019 // Sophie Marenne

L’entreprise française Greenoffice a construit sa stratégie d’expansion internationale en s’appuyant sur la Suisse. Après Genève, Bâle et Zurich, elle vient de s’implanter à Lausanne.

Greenoffice a réussi à transformer un objet jusqu’alors dissimulé en un élément de décor tendance: la poubelle. Orientée grands comptes, la...

Décès de Valérie Boagno, ancienne directrice du Temps

Lundi, 8 juillet 2019

Valérie Boagno, qui a dirigé le Temps de 2010 à 2014, est décédée vendredi à l'âge de 54 ans.

Ancienne directrice du Temps, Valérie Boagno est décédée vendredi dernier à l'âge de 54 ans des suites d'une maladie. Elle avait dirigé le quotidien de 2010 à 2014, rappelle lundi le journal en lui rendant hommage. "Elle laissera l'image d'une...

Vers un retour de Bank of China à Genève

Lundi, 8 juillet 2019 // Elsa Floret

De retour de Pékin, le conseiller d'Etat en charge de l'économie, Pierre Maudet annonce notamment un partenariat avec une plateforme d’innovation et l'imminente implantation de Bank of China à Genève.

S’il reste difficile de quantifier arithmétiquement les dividendes commerciaux réels des déplacements comme ceux de cette délégation économique...


...