L’ISR/ESG se fait aux dépens du smart beta

mardi, 13.10.2020

Près de 40% de tous les investissements dans les fonds durables et socialement responsables européens passent par des ETF dont les investisseurs institutionnels se disent satisfaits.

Levi-Sergio Mutemba

La dernière enquête de l’EDHEC sur le marché européen des exchange-traded funds (ETF) confirme la place particulière et de plus en plus centrale qu’occupent les investissements socialement responsables (ISR) basés sur les critères ESG. Réalisé dans le cadre de la chaire de recherche de l’EDHEC-Risk Institute en partenariat avec l’asset manager Amundi, le sondage révèle que près d’un professionnel européen sur deux (49%) investit désormais dans les fonds durable ISR-ESG. Ceux-ci n’étaient que 17% à le faire en 2011 et moins de 20% il y a encore cinq ans. Une proportion encore plus significative (55%) utilise spécifiquement des ETF pour obtenir une exposition aux placements durables. 

L’enquête (EDHEC European ETF, Smart Beta & Factor Investing Survey 2020), publiée la semaine dernière, a été réalisée via un questionnaire en ligne auprès de 191 investisseurs institutionnels tels que des sociétés de gestion, caisses de pension et gestionnaires de fortune européens, dont 16% sont basés en Suisse. Leurs avoirs sous gestion s’élèvent à plus de 10 milliards d’euros pour au moins 35% d’entre eux. Véronique Le Sourd, Senior Research Engineer auprès de l’EDHEC-Risk Institute et co-auteur de l’enquête, souligne que le développement rapide des ETF ne réside pas seulement dans leur degré d’utilisation mais également dans l’intensité avec laquelle ceux-ci sont utilisés pour investir dans les stratégies ISR-ESG. 

«En 2020, les ETF pèsent pour 39% des investissements totaux dans les fonds ISR-ESG contre 13% seulement en 2011», écrit Véronique Le Sourd. «De plus, 87% des professionnels sondés utilisant des ETF pour investir dans les fonds durables se disent satisfaits.» Il est intéressant de comparer cette dynamique à celle du smart beta et de l’investissement factoriel, cette dernière s’avérant beaucoup plus stable et comme ayant atteint la maturité. En 2015, 68% des investisseurs européens interrogés disaient utiliser des ETF pour obtenir une exposition à cette classe d’actifs. Cinq ans plus tard, leur part a légèrement baissé à 65%.  

Un ETF durable aussi cher que populaire 

Même si l’on considère des instruments financiers autres que des ETF (tels que des fonds de placement traditionnels), la part des professionnels européens investissant dans le smart beta et les fonds factoriels n’est passée que d’un niveau de 34% en 2015 à celui de 47% aujourd’hui. Soit une progression bien moins significative que celle observée dans le segment de l’investissement durable. D’après les dernières statistiques de la société de consulting ETFGI, les ETF smart beta de la catégorie «actions» cotés à l’échelle mondiale ont subi des sorties nettes de 2,2 milliards de dollars en juillet. Ramenant les entrées nettes à seulement 10,36% sur les sept premiers mois de l’année contre des entrées de près de 53 milliards à la même période l’an dernier.

Un nombre important d’ETF durables 

On ne s’étonne pas non plus que parmi les ETF les plus performants – et les plus résilients en période de crise – figurent un nombre important d’ETF durables. C’est le cas du fonds iShares Global Clean Energy UCITS ETF (INRG), en hausse de 80% depuis le début de l’année. Autrement dit 2,6 fois la performance des valeurs technologiques américaines et dix fois celle du S&P 500. À moyen terme, soit au cours des cinq dernières années, si sa performance (138%) est inférieure à celle du Nasdaq (160%), elle n’en est pas moins impressionnante compte tenu du caractère récent du développement des investissements ISR-ESG. 

Pour mémoire, l’ETF INRG, également disponible en Suisse et dont les actifs totaux s’élèvent à plus de 2,5 milliards de dollars, investit dans 30 entreprises globales produisant de l’énergie propre. Le fonds réplique la performance de l’indice S&P Global Clean Energy Index, composé à 43% de constituants basés aux États-Unis, suivis de sociétés chinoises (13%). Enfin, sous le seul angle des valorisations, le fonds n’est pas bon marché. Reflet de la forte demande de celui-ci et des valeurs sous-jacentes associées, l’ETF s’échange actuellement à un ratio cours/bénéfice de plus de 32, d’après les données du termsheet fourni par iShares (BlackRock). Contre un ratio de 25 environ pour le Nasdaq, jugé cher sous plus d’une perspective. 





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...