La publication d’informations sur la durabilité peut-elle réduire les coûts de financement?

dimanche, 03.02.2019

Plusieurs études montrent que la diminution de l’asymétrie des informations, par la publication de rapports transparents, diminue les risques potentiels dans la fixation des prix.

Philipp Müller*

De plus en plus, les investisseurs tiennent compte de larges objectifs sociétaux dans leurs décisions et souhaitent que leurs placements ne produisent pas seulement un rendement, mais aussi un effet social ou écologique utile et avéré. Faisant écho à cette tendance, les entreprises diffusent une masse croissante d’informations sur leur durabilité depuis le lancement de la Global Reporting Initiative (GRI) en 2000. 

La GRI aide les entreprises du monde entier à évaluer et à faire connaître leurs performances dans les domaines pertinents pour le développement durable, comme le changement climatique, les droits de l’homme, la gouvernance et le bien-être social. Et le marché des placements durables affiche une croissance constante et la qualité des rapports publiés s’améliore. 

Les normes de la GRI sont largement utilisées

Plus de 80 % des plus grandes entreprises du monde utilisent les normes de la GRI. Rien qu’en Suisse, 42 des 50 principales entreprises cotées en bourse ont publié un rapport sur leur durabilité en 2017 et beaucoup préparent en ce moment l’édition 2018. Le marché des placements durables affiche une croissance constante et, en même temps, la qualité des rapports publiés s’améliore. De nouvelles techniques fondées sur l’apprentissage automatique (machine learning) peuvent mettre en lumière de précieux éléments, qui complètent les rapports financiers traditionnels. 

Un «mal nécessaire» à l’origine

Perçue à l’origine comme un «mal nécessaire», la divulgation d’informations sur la durabilité est aujourd’hui devenue un pilier de la communication. Pour les entreprises qui ont un assez bon bilan en la matière, elle peut même constituer une caractéristique distinctive fondamentale. Mais la publication d’informations sur la durabilité peut-elle aussi réduire les coûts de financement pour les entreprises?

La publication de rapports sur la durabilité peut à long terme réduire les coûts de financement pour les entreprises. Plusieurs études montrent que la diminution de l’asymétrie des informations, par la publication de rapports transparents sur la durabilité, peut contribuer à une baisse des coûts de financement. En théorie, plus faible est cette asymétrie entre les investisseurs et les entreprises, moins les investisseurs doivent prendre en considération les risques potentiels dans la fixation des prix. Les entreprises peuvent donc bénéficier de coûts de capital moins élevés.

Deux facteurs de réduction des coûts

Il est difficile de démontrer le fonctionnement direct de ce mécanisme, mais les rapports sur la durabilité et les rapports intégrés peuvent principalement faire baisser les coûts de financement à moyen et à long terme par le biais de deux facteurs: 

1. l’application d’un modèle commercial plus durable;

2. une transparence accrue atténuant l’asymétrie des informations. 

Dans un contexte de transparence, tant les emprunteurs que les prêteurs peuvent prendre leurs décisions en pleine connaissance de cause. Selon toute probabilité, la publication d’informations sur la durabilité accroît par conséquent la transparence et l’efficacité et, dans ce sillage, la capacité des entreprises à lever des capitaux à long terme à de meilleures conditions. Sans oublier que la demande d’opportunités de placements durables est en progression. Le marché mondial de l’investissement socialement responsable (appelé «SRI») représente à ce jour près de 23 milliards de dollars américains  et, à l’avenir, les informations publiées sur la durabilité joueront un rôle d’une importance croissante dans les choix de placements des gestionnaires d’actifs. Les entreprises qui jouissent d’une réputation de durabilité solide pourraient donc avoir accès à de nouvelles possibilités de financement. 

De plus, l’intégration de critères de durabilité dans le processus d’investissement est aussi profitable pour les investisseurs. Les informations sur cet aspect sont révélatrices en ce qui concerne le positionnement, la gestion, l’efficacité de l’exploitation et les risques environnementaux et autres d’une entreprise, ce qui permet en fin de compte de prendre de meilleures décisions de placement. 

Influence positive chez les émergents

Différentes études et observations de performances récentes montrent par exemple que l’attention accordée aux questions de durabilité exerce une influence particulièrement positive sur les rendements dans les marchés émergents. À la comparaison des rendements annualisés depuis 2012, il s’avère en outre que les indices d’actions et d’obligations axés sur la durabilité enregistrent de meilleures performances que l’indice ordinaire dans les pays émergents, pour une volatilité similaire. Les informations laissant souvent à désirer dans ces régions du monde, ce constat n’est guère surprenant puisque l’analyse des rapports sur la durabilité procure davantage de renseignements que les simples données chiffrées traditionnelles.

Des liens étroits avec les données financières

Les sociétés de gestion de placement sont toujours plus nombreuses à élaborer leurs propres outils d’analyse pour évaluer les titres sur la base des informations sur la durabilité publiées par leur émetteur et des rapports de tiers – notamment les obligations vertes et durables. 

Ces outils internes s’appuient souvent sur les normes professionnelles de l’International Capital Market Association (IC-MA), qui a défini les principes communément admis des obligations vertes et durables. De multiples outils associent par ailleurs les questions de durabilité et les informations financières. 

Le savoir-faire local est primordial

S’agissant des pays émergents et en développement, il est primordial de disposer d’un savoir-faire local et de comprendre en profondeur les répercussions que peuvent avoir différents risques sur ces marchés et sur les entreprises pertinentes. C’est pourquoi les investisseurs prospères allient une analyse fondamentale détaillée et une connaissance locale. Ils réussissent ainsi à récolter les fruits des possibilités d’investissement disponibles sur ces marchés où l’expansion est plus rapide que partout ailleurs. 

Transparence rime avec élargir son horizon

La plus grande transparence résultant des rapports publiés sur la durabilité agrandit l’univers de placement et abaisse les obstacles aux investissements. Les entreprises en profitent aussi: plus elles fournissent d’informations claires et transparentes sur leurs résultats financiers et leur durabilité, plus elles augmentent leur score dans les systèmes d’évaluation des investisseurs potentiels.

*Head of Investment Solutions, BlueOrchard Finance





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...