Les stratégies en gestion de risques pour trouver le meilleur des deux mondes

lundi, 01.07.2019

Plusieurs changements structurels dans la dernière décennie ont amplifié la pertinence de ces stratégies, tant du point de vue du rendement que de celui du risque.

Maxime Alimi*

Les stratégies de gestion en risques connaissent un essor notable depuis la crise financière, portées par une combinaison de vents favorables durables. Ces stratégies se caractérisent par:
- Une gestion et un contrôle des risques stricts et prospectifs
- Une allocation dynamique couplée à une stratégie de couverture dynamique
- Une budgétisation des risques factoriels et sectoriels
Plusieurs changements structurels dans la dernière décennie ont amplifié la pertinence de ces stratégies, tant du point de vue du rendement que de celui du risque.

Implications des taux d’intérêt bas

Les banques centrales ultra-accommodantes et ultra-prévisibles ont conduit à une décennie de taux d’intérêt très bas, entraînant à leur tour une évolution significative de la demande d’actions. D’abord, les investisseurs en recherche de rendement ont été poussés vers d’autres classes d’actifs, comme les actions à forts dividendes. Deuxièmement, des taux extrêmement bas impliquent des rendements espérés limités sur les portefeuilles obligataires, poussant les investisseurs vers les actifs plus risqués (un effet délibéré de la politique monétaire). Mais les investisseurs obligataires contraints de se tourner vers les actions choisiront naturellement des actions à faible volatilité/de qualité, plutôt que des actions à bêta élevé.

Montée du risque (géo)politique

Alors que les banques centrales ont retiré de l’incertitude des marchés, les risques géopolitiques ont compensé cela en introduisant des incertitudes nouvelles. La différence cependant est que l’incertitude politique est plus «knightienne» par nature: elle est moins quantifiable que l’incertitude liée à la fonction de réaction des banques centrales. En conséquence, la génération d’alpha traditionnelle fondée sur le market timing est devenue encore plus difficile.

«Crowding», liquidité et investissement passif

Les marchés ont aussi connu des changements de structure qui ont fait naître de nouveaux risques.  L’argent dans le système financier a augmenté de façon spectaculaire à un moment de rétrécissement des marchés d’actions listées. Alors que de plus en plus de firmes restent privées et que les entreprises cotées procèdent à des rachats d’actions agressifs, de plus en plus d’argent recherche de moins en moins d’actifs.
Cela s’est traduit par des effets de crowding importants, plus aisément mis en évidence par des techniques quantitatives. Dans le même temps, la régulation bancaire au lendemain de la Grande crise financière s’est traduite par un déclin drastique de la profondeur de marché. Ceci implique que la liquidité s’est raréfiée et conduit plus souvent à des mouvements de prix erratiques.
La nature de la volatilité a changé, elle aussi, à mesure qu’elle est devenue une classe d’actifs plus institutionnalisée, notamment à nouveau comme source de revenus de portage. La volatilité semble structurellement plus faible, mais aussi vulnérable à des pics soudains dus à des mouvements de positionnement importants.
Enfin, la montée de l’investissement passif a exacerbé ces risques à deux niveaux. Tout d’abord, le comportement moutonnier des marchés s’est renforcé, puisque que l’investissement indiciel, par construction, amplifie les dynamiques de momentum. Ensuite, l’essor de l’investissement passif a créé des géants de la gestion d’actifs avec des capitaux sous gestion qui éclipsent désormais la capacité du secteur bancaire à fournir une liquidité adéquate.

Les stratégies de gestion en risques sont en phase

Les stratégies d’actions gérées en risque ont bénéficié de ces changements à plusieurs niveaux. Leur surexposition structurelle au facteur de volatilité minimum, ainsi qu’un biais en faveur de la qualité et des dividendes, ont constitué un soutien important dans un monde de taux extrêmement bas. Confrontées à l’incertitude géopolitique, ces stratégies sont conçues pour prendre des paris calibrés en fonction des secteurs et des facteurs, et utilisent des filtres quantitatifs afin de limiter les risques macro. Enfin, une gestion du risque systématique semble plus adéquate pour se protéger contre les pics de volatilité et les fluctuations soudaines des prix sur les marchés financiers modernes.

* Head of Macro and Allocation, Silex





 
 
 

Managers égocentriques: bonne nouvelle, certains peuvent être soignés!

Mardi, 15 octobre 2019 // Nathalie Brodard*

Vous l’avez certainement croisé, star des stars, ce baron, qui d’un jour à l’autre devient manager. Excellent dans son  activité, il a envie d’autre chose. Par peur de perdre sa star, l’employeur va alors aller dans sa direction. Le baron devient un manager capricieux, un petit chef autoritaire, sans empathie pour ses subordonnés, sans...

Les familles suisses rêvent toujours de posséder une maison

Mardi, 15 octobre 2019

Près des trois quarts des familles actuellement en location envisagent d'acquérir un logement dans les dix prochaines années, selon une étude.

Malgré les prix d'achat souvent élevés, les Suisses rêvent de devenir propriétaires. Selon une étude publiée par Swiss Life mardi, près des trois quarts des familles actuellement en location envisagent...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...