Le Brexit prend-il la bonne direction?

lundi, 19.11.2018

Marché actions. Un accord jugé défavorable pour la City, mettant en péril les relations de travail entre le quartier financier de Londres et les entreprises européennes.

Pierre-François Donzé*

La semaine passée, le secteur bancaire britannique a lourdement chuté en bourse, plombé par les turbulences politiques au Royaume-Uni autour du projet d’accord sur le Brexit trouvé avec Bruxelles. Cet accord n’est pas jugé favorable pour la City. Le Brexit met en effet en péril les relations de travail de longue date entre le quartier financier de la ville de Londres et les entreprises du continent européen. Les entreprises des deux côtés de la Manche veulent éviter de se retrouver brutalement en territoire inconnu le lendemain du Brexit.

La Première ministre britannique, Theresa May a dû faire face à un mouvement de contestation au sein même de son cabinet au lendemain de la validation par ses principaux ministres du projet d’accord de sortie de l’Union européenne. Ce dernier prévoit pour les banques, assureurs et gestionnaires d’actifs britanniques un accès limité aux marchés financiers européens après une période de transition qui démarrerait en mars et se terminerait en décembre 2020. Mais ce projet de 568 pages donne peu d’espoir qu’une telle alliance – qui offrirait un accès plus large et des mesures de protection plus grandes contre une soudaine perte de droits – puisse être mise en œuvre.

Plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre du Brexit Dominic Raab, ont annoncé leur démission, ouvrant une crise politique accentuée par la perspective d’un rejet du projet d’accord par le parti unioniste nord-irlandais DUP, dont les députés permettent à Theresa May de s’appuyer sur une majorité parlementaire.

Au niveau macroéconomique, lors d’un événement public à Houston, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell s’est à nouveau dit confiant dans la bonne santé de l’économie américaine tout en soulignant la solidité des derniers chiffres de l’emploi. Bien qu’il reste généralement optimiste concernant les perspectives, il a cité pour la première fois trois défis possibles à la croissance en 2019: le ralentissement de l’activité à l’étranger, l’affaiblissement de l’effet stimulus fiscal et l’impact économique retardé des hausses des taux de la Fed.

Recommandations

ABB (ISIN: CH0012221716, prix: CHF 20.06)

Le titre ABB était en hausse en fin de semaine passée suite aux rumeurs de désinvestissement de sa division «Power Grids» (équipement pour réseaux électriques). Cette division fait polémique depuis longtemps car sa rentabilité opérationnelle fut longtemps jugée insuffisante. 

Contre l’avis de groupes d’actionnaires, la direction avait décidé de conserver et développer cette division plutôt que de s’en départir et ce, à juste titre puisqu’elle est parvenue à remonter sa rentabilité au 3e trimestre dans la zone des 14%. En tout cas, cette division est désormais mieux positionnée, aussi bien en cas de conservation dans le giron d’ABB qu’en cas de cession à un éventuel acheteur étranger (on mentionne Hitachi ou Mitsubishi Electric). 

En parallèle, ABB inaugurait un nouveau parc industriel en Chine représentant plus de 300 millions de francs d’investissement et couvrant toute la palette d’activités du groupe. La Chine joue désormais un rôle capital sur la scène internationale en matière de recherche dans les nouvelles technologies. ABB ne s’y est pas trompée puisque la société y a récemment développé des centres dans les domaines aussi bien de la robotique que des chargeurs pour batteries électriques. 

Nous conservons le titre qui fait partie de nos mandats de gestion.

Le Blues des semi-conducteurs

Les compagnies du secteur des semi-conducteurs ont tour à tour déçu concernant leurs prévisions pour le premier trimestre 2019. Nvidia a prévu des revenus nettement au-dessous des attentes, impactés notamment par moins de cartes graphiques vendues pour l’activité de cryptomonnaies et pour les jeux. Applied materials, le plus grand fabricant mondial d’équipement pour les semi-conducteurs a confirmé un point d’inflexion pour cette industrie avec de moindres perspectives de dépense pour les puces et mémoire, malgré la baisse des prix.

Chaque fabricant évoque des raisons spécifiques pour la réduction des perspectives de commandes. Mais il y a généralement un excès de stocks à résorber car un ralentissement de la demande globale pour les serveurs PC et mobiles est constaté. Les craintes concernant un cycle de remplacement plus lent pour les smartphones, avec un moindre appétit des consommateurs pour les derniers modèles, comme par exemple l’IPhone XR d’Apple, ont déclenché des avertissements sur bénéfice et un effondrement du cours des titres des fournisseurs de composants. 

Ceci rappelle que le secteur des semi-conducteurs reste cyclique, exposé à l’incertitude macro-économique découlant notamment d’un ralentissement de la conjoncture chinoise. La multiplication des vecteurs de croissance comme l’intelligence artificielle, l’infrastructure pour mobiles et les véhicules autonomes fait que la stabilisation devrait toutefois être plus rapide que par le passé.

*Gérant discrétionnaire à la Banque Bonhôte & Cie SA





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...