Le ralentissement des services inquiète

lundi, 07.10.2019

Marché actions. L’évolution des marchés financiers continue d’être scandée par une même dynamique.

Pierre-François Donzé*

Les préoccupations sur l’état de l’économie globale sont tour à tour mitigées par les signes d’avancée des discussions sur le conflit commercial ou par la conviction que les banques centrales viendront de toute façon à la rescousse.

La semaine écoulée a été turbulente sur les marchés boursiers, affectés par l’évidence d’une détérioration prononcée des perspectives de croissance économique mondiale. Les indicateurs manufacturiers PMI récents sont venus accentuer les craintes de récession. 

Investisseurs secoués

Au niveau global, on se situe maintenant à 49,7, juste au-dessous de la ligne d’expansion, et les signes de ralentissement affectent aussi le secteur des services. La publication de l’indice non-manufacturier américain, qui a plongé à 52,6, a ainsi secoué les investisseurs. Ce chiffre est pourtant compatible avec une croissance du PIB américain entre 1,5 et 2% au troisième trimestre. Une fois de plus, l’espoir de politiques monétaires plus accommodantes, avec notamment une coupe de taux de la part de la Réserve fédérale (Fed) lors de sa prochaine réunion, a permis une stabilisation avec un retracement d’une partie des pertes sur les actions. 

Le président de la Fed J. Powell s’est montré rassurant, admettant qu’il y a un risque sur la croissance mais que l’économie US est encore en bonne situation. Le rapport sur l’emploi américain, publié vendredi, a également apporté un soulagement aux investisseurs avec des créations de postes de travail quelque peu au-dessous des attentes, à +136.000. Par ailleurs, le taux de chômage a affiché une baisse de -0,2% pour se situer à 3,5%, au plus bas des 50 dernières années. C’est surtout la modeste croissance salariale, +2,9% sur un an, qui a conforté les esprits, laissant penser que la pression inflationniste n’est pas au rendez-vous et que par conséquent la Fed est à même de poursuivre la baisse des taux. 

Du coté des négociations commerciales sino-américaines, elles devraient reprendre ces jeudi et vendredi avec la visite du vice premier ministre chinois Liu He à Washington. Le ton nous semble avoir un peu plus d’entrain, même si certaines rumeurs laissent entendre que les chinois auraient réduit l’amplitude des accords potentiels.

Attrait pour le métal jaune

L’or suscite l’intérêt des investisseurs, en témoignent les positions nettes élevées détenues par ceux-ci au cours des dernières semaines. 

L’or possède plusieurs attraits qui séduisent le marché, à commencer par son statut de valeur refuge. Quand les turbulences touchent les marchés et les incertitudes augmentent, un réflexe naturel, comme lors de toute tempête, est de trouver un abri. Dans la situation où les investisseurs se départissent de leurs positions en actions, l’or est une alternative aux liquidités. 

C’est d’autant plus tentant aujourd’hui au vu des intérêts négatifs qui sévissent en CHF et en EUR. La principale entrave à la détention d’or en comparaison à des avoirs en liquidités était historiquement l’absence de rémunération (taux d’intérêt). Aujourd’hui, le coût d’opportunité de détenir de l’or est même devenu négatif pour un investisseur en CHF ou en EUR! 

Un autre avantage du métal jaune par rapport aux monnaies conventionnelles est que sa valeur n’est pas manipulable par une banque centrale. Les dévaluations monétaires à des fins de relance économique peuvent même avoir un effet positif sur le métal jaune: une baisse du dollar entraînera mécaniquement une hausse du prix de l’once d’or (en USD). 

L’exposition à l’or peut être obtenue de façon très efficiente et à faible coût, notamment au travers d’ETFs.

*Gérant discrétionnaire à la Banque Bonhôte & Cie SA





 
 
 

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...