Vent d’optimisme sur le commerce

lundi, 18.02.2019

Marché actions. La semaine passée aura été une nouvelle fois marquée par une hausse (MSCI World +1,5%).

Pierre-François Donzé*

Cette performance est principalement portée par l’annonce que les négociations de haut niveau entre les Etats-Unis et la Chine avancent bien.

Du côté Suisse, le SMI a dépassé son plus haut niveau de 2018, passant au-dessus de la résistance très importante des 9200 points ce qui permet techniquement d’ouvrir à de nouvelles perspectives vers les 9500 points.

Soutien additionnel aux actions suisses

Comme les performances semblent s’aligner, les investisseurs ont choisi d’oublier que Donald Trump a décrété «l’état d’urgence» pour obtenir le financement de son mur. Ils ont également choisi de ne s’inspirer que des bons chiffres économiques publiés vendredi passé aux Etats-Unis, comme notamment le rebond de 4,2 points de l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan, qui s’établit à 95,5. Wall Street a ainsi préféré ignorer le recul de -0,6% de la production industrielle en janvier (au lieu du gain de +0,1% attendu).

Au niveau des devises, c’est la livre sterling qui a perdu le plus face au dollar, devant le franc suisse et le Yen japonais. Un franc suisse plus faible a donné du soutien additionnel aux actions suisses. D’autre part, l’euro a atteint son plus bas niveau contre dollar en trois mois après que les investisseurs ont estimé que la Banque centrale européenne (BCE) ne normaliserait pas sa politique monétaire avant longtemps. La Banque centrale européenne  discute même de mettre en place de nouvelles mesures de relance pour l’économie européenne. 

Baisses de production de l’Opep

De plus, le prix du pétrole Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut niveau de l’année suite aux baisses de production de l’organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et à la crise au Venezuela. L’Opep avait annoncé début décembre 2018 que ses membres et leurs partenaires allaient accentuer leur effort de limitation de la production pour soutenir un marché sur lequel les prix fondaient depuis début octobre. Concernant la performance de ces derniers jours, c’est surtout la crise vénézuélienne qui a poussé le cours du pétrole à la hausse.

Recommandations

Clariant: (ISIN: CH0012142631, prix: CHF 20,66)

Le groupe actif dans les spécialités chimiques a publié ses résultats annuels. Les analystes étaient déçus de la publication qui ressort en dessous des attentes. Nous retiendrons cependant que les chiffres sont en hausse par rapport à 2017 avec une progression de près de 4% du chiffre d’affaires et de 18% du bénéfice. Même si le quatrième trimestre fut difficile, le groupe s’attend pour 2019 à une progression dans tous les segments d’activité. 

Rappelons la stratégie annoncée en septembre après la prise de participation du géant saoudien SABIC survenue en début 2018: Clariant vise une augmentation du chiffre d’affaires à 9 milliards de francs d’ici 2021 (+35%) et une remontée des marges à 20% environ. Pour ce faire la division la moins profitable «Pigments» sera vendue et une nouvelle division a été créée «Matériaux de hautes performances». Les synergies de l’ordre de 100 millions de francs sont à attendre entre les 2 groupes. 

Un dividende de 55 centimes est proposé (2,66%). Bien que le fait de ne pas annoncer de chiffres précis pour 2019 ne plaise pas aux analystes, nous pensons que la valorisation de Clariant est attractive à ces niveaux.

Airbus (ISIN: NL0000235190, prix: EUR 111,16)

L’avionneur européen Airbus a publié de solides résultats en 2018, avec un chiffre d’affaires s’établissant à 63,7 milliards d’euros, en progression de 8% par rapport à l’exercice précédent.

Airbus a annoncé l’arrêt de production de son gros porteur A380 (le dernier exemplaire sera livré en 2021) en raison de la réduction du carnet de commandes des Emirats. L’ère des avions géants touche à sa fin (piste très large nécessaire, coûts élevés). La production va être orientée sur les modèles plus petits tels l’A350 ou l’A320 qui ont du succès. La tendance dominante du trafic passager est en effet sur les vols directs.

Force est de constater que les erreurs d’Airbus ou de son concurrent Boeing (choix de modèles, retards de livraisons) ne comptent guère pour les investisseurs. Ces deux constructeurs n’ont pas encore de concurrent d’envergure sur le marché des avions commerciaux, pour lequel la demande est en plein boom. La croissance du trafic passager est prévue à 7% en 2019 et Airbus s’attend à une progression de son bénéfice de +15%.

*Gérant discrétionnaire à la Banque Bonhôte & Cie SA





 
 
 

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...