Un monde meilleur grâce à l’impact investing

lundi, 27.05.2019

L’investissement d’impact permet un investissement dans les pays en développement à la fois rentable et contribuant à un développement durable, respectueux de l’environnement et inclusif.

Peter A. Fanconi*

Peter A. Fanconi, président du conseil d’administration, BlueOrchard Finance.

1000 morts, 2500 blessés, 7000 hectares de cultures détruites, plusieurs centaines de milliers de réfugiés – tel est le bilan du cyclone Idai, qui a dévasté le Sud-Est de l’Afrique en mars 2019. Au total, plus de 2,6 millions de personnes ont été touchées par les conséquences de cette catastrophe naturelle.

Idai a illustré tragiquement les trois enjeux majeurs auxquels sont confrontés les pays en développement: la pauvreté, les effets du changement climatique et les flux migratoires connexes. Le dérèglement climatique affecte spécialement les pays en développement, car ils ne disposent pas de ressources pour s’en prémunir, ou pas suffisamment, ou s’adapter à ses répercussions. Les personnes démunies n’ont souvent d’autre choix, pour assurer leur subsistance, que de retirer leurs enfants de l’école, de réduire leur consommation alimentaire et, en dernier ressort, de quitter leur région. D’après la Banque mondiale, le changement climatique à lui seul plongera plus de 100 millions d’être humains dans la misère et en contraindra 140 millions à la migration d’ici 2030.

Les atouts décisifs des entreprises privées

Les Nations Unies (ONU) ont identifié ces enjeux à un stade précoce et, dès 2015, adopté les Objectifs de développement durable (ODD), qui appellent la communauté internationale à lutter contre la pauvreté dans le monde, à promouvoir la paix et l’égalité, à protéger l’environnement et à favoriser une croissance économique durable et inclusive. Les sources publiques et philanthropiques peuvent certes apporter leur contribution, mais pour réaliser pleinement les ODD, il est indispensable de mettre à profit les connaissances, le potentiel d’innovation et les ressources d’opérateurs économiques privés. Tant les entreprises actives à l’échelle internationale, y compris notamment les banques, les compagnies d’assurances et les caisses de pensions, que les particuliers doivent beaucoup plus assumer leurs responsabilités.

Opportunités d’investissement attrayantes

En parallèle, les ODD s’accompagnent d’opportunités d’investissement attrayantes dans des secteurs tels que l’infrastructure (p. ex. l’élimination des déchets et les énergies renouvelables), l’agriculture, la santé, la formation et la protection climatique. L’ONU estime que les investissements annuels devraient atteindre 5 à 7 milliards d’USD, dans tous les domaines, pour parvenir à concrétiser les ODD partout dans le monde. Seulement dans les pays en développement, il manque néanmoins encore quelque 2,5 milliards d’USD d’investissements par an. Ce déficit ne peut être comblé que si les capitaux privés sont mobilisés. À peine 2,7 % de la fortune sous gestion à ce jour dans le monde suffirait à alléger sensiblement la pauvreté et les inégalités.

L’industrie de l’Impact Investing a élaboré un procédé pour investir avec fruit dans les pays en développement et récolter un revenu financier en contribuant en même temps à un développement durable, respectueux de l’environnement et inclusif. À la différence de l’investissement socialement responsable et de l’investissement ESG qui en dérive, qui consistent principalement à exclure les placements indésirables, l’Impact Investing a pour but de produire activement un résultat positif mesurable.

Les investisseurs spécialisés sont mis à rude épreuve pour exercer une influence tout en générant un rendement. Ils doivent maîtriser les instruments et les techniques de calcul pour obtenir un effet écologique et social pérenne au profit de l’être humain et de la Terre.

Nécessité d’une standardisation de la gestion 

L’industrie de l’Impact Investing doit toutefois s’accroître considérablement pour que son plein potentiel puisse s’exprimer. Bien que la catégorie d’actifs «Impact» ait enregistré une progression fulgurante au cours des dernières années, son volume sur le marché ayant bondi de 46 milliards d’USD en 2013 à 502 milliards d’USD en 2018, son importance en termes absolus reste modique.

La standardisation de la gestion d’impact est une clé essentielle pour l’expansion de ce créneau. L’enjeu est tel que le terme «Impact» ne peut être exploité à des fins d’image ou de marketing (greenwashing ou impact-washing). L’initiative de l’IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, mérite donc d’être saluée. Avec ses «Operating Principles for Impact Management», elle a en effet défini de nouvelles normes rigoureuses pour l’analyse des retombées sociales, économiques et écologiques. L’application de ces principes représente un pas important vers un monde meilleur et un «label de qualité» pour les investisseurs qui doivent savoir quand un impact est réellement un impact.

* Président du conseil d’administration, BlueOrchard Finance.





 
 
 

Managers égocentriques: bonne nouvelle, certains peuvent être soignés!

Mardi, 15 octobre 2019 // Nathalie Brodard*

Vous l’avez certainement croisé, star des stars, ce baron, qui d’un jour à l’autre devient manager. Excellent dans son  activité, il a envie d’autre chose. Par peur de perdre sa star, l’employeur va alors aller dans sa direction. Le baron devient un manager capricieux, un petit chef autoritaire, sans empathie pour ses subordonnés, sans...

Les familles suisses rêvent toujours de posséder une maison

Mardi, 15 octobre 2019

Près des trois quarts des familles actuellement en location envisagent d'acquérir un logement dans les dix prochaines années, selon une étude.

Malgré les prix d'achat souvent élevés, les Suisses rêvent de devenir propriétaires. Selon une étude publiée par Swiss Life mardi, près des trois quarts des familles actuellement en location envisagent...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...