Les nouveaux moyens déployés dans l’investissement actif et responsable

jeudi, 10.10.2019

Les notations ESG de sociétés listées sont devenues des repères utiles pour les investisseurs, bien qu’elles ne soient pas sans lacunes.

Etienne Weber**

Les investissements dits responsables sont en plein essor. En Suisse seulement, plus de 700 milliards de francs ont été investis en 2018 dans ce qui n’était qu’une niche il y a une décennie tout au plus, un chiffre en hausse de 83 % par rapport à l’année précédente*.

Dans ce contexte, les notations ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) de sociétés listées sont devenues des repères utiles pour les investisseurs, bien qu’elles ne soient pas sans lacunes. En effet, le manque de standards, tant au niveau du reporting des entreprises que des produits d’investissement, perdure. L’univers de l’investissement durable s’est étoffé au fur et à mesure que l’adoption de ces standards a évolué dans les portefeuilles. Au-delà des désormais traditionnels investissements bases sur des méthodes de screening, plusieurs thématiques se sont affinées et de nouveaux moyens d’investissements sont désormais disponibles.

Ainsi, il est à présent envisageable de procéder à une gestion de la partie cash du portefeuille (money market) en investissant de façon plus durable et respectueuse de l’environnement. Ces investissements à très court terme (moins de trois mois) se font traditionnellement via des prêts interbancaires ou des obligations. Il est désormais possible de filtrer ces obligations, par exemple en excluant certains secteurs (tabac, énergies fossiles) ou en appliquant un filtre sur leur notation ESG. En effet, les critères ESG sont tout aussi importants pour le cash que pour les autres classes d’actif comme les actions ou les obligations. Ce type de stratégie s’avère particulièrement pertinente au regard de la pression croissante sur le reporting des stratégies d’investissement durable à la gestion du cash que la règlementation engendre pour les grandes entreprises, les investisseurs institutionnels ou même les grandes fortunes. 

De linéaire à circulaire

Il a également eu récemment un intérêt croissant pour de nouvelles thématiques d’investissement, comme l’économie circulaire. Nombreux sont ceux qui considèrent à présent que l’approche linéaire de la consommation (matière première > production > utilisation > déchet) n’est plus viable, compte tenu à la fois de la rareté des ressources et du coût croissant de la gestion des déchets. La transition d’une économie linéaire vers une économie circulaire (matière première > production > utilisation > réutilisation > recyclage > matière première) est fondamentale et soutenue par de nombreux acteurs majeurs à l’échelle mondiale, telle que la Fondation MacArthur. Les opportunités pour les investisseurs sur cette nouvelle thématique sont donc considérables, qu’ils s’agissent de sociétés qui fabriquent des vêtements entièrement recyclables ou de sociétés spécialisées dans le tri et le recyclage des déchets.

Enfin, certaines thématiques d’investissements se sont affinées ces dernières années, comme la thématique sur le carbone. Les investisseurs savent depuis longtemps maintenant que la transition vers une économie pauvre en émission CO2 a un impact considérable sur leur portefeuille. Néanmoins, mesurer cet impact a toujours été difficile. De nouveaux outils ont récemment été mis en place, comme par exemple Carbon Beta, qui permettent de mieux comprendre les risques et les opportunités liés à la tarification du carbone et de proposer d’adapter ses investissements d’une façon plus attentive à cette transition. Les gestionnaires de portefeuille peuvent ainsi examiner l’impact des scénarios de prix futurs du carbone au niveau des titres individuels (actions), mais aussi sur l’ensemble d’un portefeuille donné. Un exemple dans le graphique ci-après détaille les rentabilités attendues par secteur si le prix d’une tonne de carbone est sous les 25 dollars.

Afin de limiter leur risque tout en obtenant une surperformance potentielle, les investisseurs doivent comprendre les différentes manières dont les politiques de tarification du carbone peuvent affecter leurs portefeuilles. Lorsque ce type d’analyse est appliqué à un portefeuille d'actions mondiales, force est de constater que la tarification du CO2 représente des opportunités d’investissements, car elle récompense les producteurs efficaces en carbone et encourage la production de nouvelles technologies à faibles émissions. Nous mesurons donc ainsi des risques nouveaux mais également de nouvelles opportunités de surperformance.

Aujourd’hui, les moyens disponibles afin d’aligner nos modes de vie avec des pratiques plus durables sont considérables. Ce prisme écologique, social et responsable s’étend désormais inextricablement au cœur des portefeuilles, tant côté actif que passif. Investir tout en pérennisant notre héritage est devenu aisé, sans pour autant renoncer à ses objectifs financiers.

*Swiss Sustainable Investment Market Study 2019, 3 Juin 2019
**Directeur, Responsable du développement et de la distribution de la gestion active pour la Suisse romande, Blackrock





 
 
 

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...