La BCE profondément divisée au moment de relancer l'économie

jeudi, 10.10.2019

Les gouverneurs de la BCE se sont accrochés sur plusieurs points du paquet de mesures de soutien à l'économie décidé en septembre.

Mario Draghi avait ignoré l'avis défavorable sur une relance du "QE" donné quelques jours auparavant par un comité d'experts interne.(Keystone)

Un compte-rendu publié jeudi souligne la zizanie gagnant les gouverneurs de la Banque centrale européenne lors du passage en revue des divers points du soutien à l'économie décidé en septembre.

Si les gardiens de l'euro étaient unanimes sur le fait qu'il fallait agir pour soutenir une conjoncture faiblissante et des prix atones, des "réserves ont été exprimées concernant certains éléments du paquet de mesures proposé", détaillent les "minutes" publiées quatre semaines après cette réunion.(awp)

Cet arsenal, dont l'ampleur avait surpris les observateurs, intégrait à la fois une reprise des rachats d'actifs, une baisse du taux sur les dépôts en territoire négatif, un système de paliers pour en atténuer les effets pour les banques et de nouvelles modalités de prêts géants accordés à ces dernières.

Surtout, la décision de renouveler les rachats nets d'actifs, mise en sommeil depuis décembre, n'est pas apparue "suffisamment solide" aux yeux de plusieurs participants.
Il a été souligné l'absence d'horizon de temps pour ce programme baptisé "QE" (pour Quantitative easing), ce qui "pourrait donner lieu à des demandes d'achat plus élevées" sur le marché et "remettre en cause (ses) limites", jugées importantes "pour garantir que la frontière entre politique monétaire et financement d'Etat ne soit pas floue", ajoute l'institut.

Son président, Mario Draghi, avait alors ignoré l'avis défavorable sur une relance du "QE" donné quelques jours auparavant par un comité d'experts interne chargé de faire des recommandations sur la politique monétaire, avait indiqué l'AFP au lendemain de cette réunion.

Concernant le système de taux négatifs par paliers, sa justification a aussi été critiquée par certains banquiers centraux en septembre, selon les "minutes".

Au lendemain d'une réunion tumultueuse, le gouverneur de la banque centrale néerlandaise,
Klaas Knot, avait jugé "disproportionné" le dispositif adopté et pour le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, l'institut monétaire avait "dépassé les bornes" en relançant les rachats de dette sur le marché.

Deux interventions attestant de dissensions dans l'organe de décision de la politique monétaire au moment où son président s'apprête à passer la main fin octobre à l'ancienne directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, après huit ans d'un mandat tumultueux.

La première tâche de Mme Lagarde "sera de remédier de manière urgente à la fracture" du moment, estime Carsten Brzeski, économiste chez ING.(awp)





 
 
 

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...