«Game of trades»

mardi, 14.05.2019

Les adeptes d’intrigues géopolitiques et de suspense auront trouvé de quoi se divertir avec le redémarrage en fanfare de la saga phare de 2018: la guerre commerciale!

Olivier de Berranger*

Le dernier épisode de la série à succès «Game of Thrones» a, semble-t-il, quelque peu déçu les spectateurs. Mais les aficionados d’intrigues géopolitiques et de suspense auront trouvé de quoi se consoler avec le redémarrage en fanfare de la saga phare de l’année dernière: la guerre commerciale!

Alors que les investisseurs avaient «acheté» la détente entre les Etats-Unis et la Chine, et qu’un accord commercial entre les deux superpuissances semblait proche, Donald Trump a fait vaciller ce bel optimisme. Dans un tweet publié dimanche dernier, le président américain a menacé de porter de 10% à 25% les taxes douanières sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés. Il a ensuite ajouté que 325 milliards de dollars de produits supplémentaires pourraient également être taxés à 25% dans un second temps. En cause, un apparent revirement de la Chine dans les discussions commerciales entre les deux pays. Pékin aurait en effet renvoyé à Washington une version amendée et édulcorée du projet d’accord commercial, en retirant notamment tout engagement à légiférer contre le transfert forcé de technologie, le vol de propriété intellectuelle, l’accès aux marchés financiers ou encore la manipulation de la devise – tous les points cruciaux sur lesquels portaient les négociations depuis plusieurs mois. 

Le chaud et le froid

Après avoir fait planer le doute sur leur venue, les autorités chinoises ont finalement décidé de se rendre malgré tout à Washington jeudi et vendredi, tout en précisant qu’elles ne feraient pas de concessions. Mercredi dernier, à l’occasion d’un rassemblement électoral en Floride, Donald Trump a réitéré ses menaces, tout en accusant la Chine d’avoir «brisé l’accord». Dans le même temps, le ministère chinois du commerce a indiqué que des contre-mesures seraient adoptées en cas de relèvement des tarifs douaniers américains. S’en est suivi, jeudi, une série de déclarations soufflant le chaud et le froid: Donald Trump a expliqué que lui avait été présentée une «excellente alternative» au projet d’accord et qu’il s’entretiendrait probablement sous peu avec son homologue Xi Jinping, avant d’annoncer qu’un travail en vue de la taxation de 325 milliards de dollars supplémentaires d’importations chinoises avait été entamé. 

Finalement, vendredi, l’administration américaine a officiellement porté de 10 à 25% les droits de douane sur 200 milliards de dollars de produits chinois. Les autorités chinoises ont déclaré qu’elles allaient prendre des mesures de représailles. Les discussions, qui se sont poursuivies sans aboutir à aucun accord, reprendront à une date indéterminée. Au cours du week-end, Donald Trump a réitéré ses menaces, appelant la Chine à tout faire pour parvenir à un accord, expliquant que ce serait «bien pire» à obtenir après 2020 (après son éventuelle réélection). 

Plus laconiquement, par la voix du porte-parole de son ministère du commerce, la Chine s’est contentée de dire qu’elle «ne capitulera pas face à la pression». Dans ce dossier, le risque paraît aujourd’hui asymétrique. Le scénario d’un accord entre les deux parties était en effet intégré dans les cours, et malgré la baisse des marchés la semaine dernière, on observe une certaine complaisance vis-à-vis de la situation. Or, le risque de voir les discussions s’enliser et la perspective d’un deal s’éloigner n’est pas nul. Dans un cas extrême, la situation pourrait même entraîner un regain de craintes sur la croissance mondiale, l’amélioration des perspectives pour le 2e semestre reposant en partie sur l’accalmie des sujets géopolitiques. Alors que les marchés évoluent sur des niveaux élevés après l’important rallye de début d’année, il nous semble opportun d’agir avec prudence et méfiance.

Zoom sur Cellnex: une opération transformante qui valide la stratégie

Cellnex a annoncé cette semaine l’acquisition de près de 11.000 tours télécoms en France, Italie et Suisse auprès d’Iliad et de Salt, pour une valeur totale de 2,7 milliards d’euros. Cellnex s’engage également à construire 4000 tours d’ici 7 ans, ce qui représente un investissement supplémentaire de 1,3 milliard d’euros. La société espagnole réalise une opération financière et industrielle d’envergure, deux mois après une augmentation de capital de 1,2 milliard d’euros. Avec cette opération, Cellnex devrait doubler de taille d’ici 2027 pour atteindre 1,9 milliard d’euros de chiffre d’affaires (900 millions en 2018) et un EBITDA de 1,3 milliard. Cette opération valorise les actifs entre 13 et 14 fois l’EBITDA de 2019, et s’accompagne de contrats sur 20 ans (10 ans renouvelables) avec Iliad et Salt. Une opération importante sur le plan financier, mais plus encore sur le plan industriel: elle valide pleinement le discours de l’équipe dirigeante sur le rôle de Cellnex en tant que partenaire des opérateurs pour l’externalisation de leurs tours télécoms. Ces dernières sont au cœur d’un marché très compétitif, au sein duquel de nombreux fonds de private equity cherchent à racheter les actifs. 

La capacité de Cellnex à réaliser des opérations de cette taille en Europe, avec des acteurs tels que Salt et Iliad, est de bon augure pour la suite de l’histoire. La consolidation du secteur en Europe ne fait que commencer, avec à la clé de fortes opportunités de croissance.

*CIO La Financière de l’Echiquier





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...