Brexit: se couvrir avec des positions à la vente de l'euro

mercredi, 30.03.2016

Le risque que représenterait une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne pour toute la zone européenne est sous-estimé selon les spécialistes de Bank of America Merrill Lynch.

La manière la plus logique de se protéger du scénario d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (Brexit) paraît de vendre à découvert la livre sterling contre le dollar US. Le cours de cette monnaie depuis le début de cette année en témoigne.

Cela ne représente toutefois pas la meilleure option, selon les experts de Bank of America Merrill Lynch. Vendre à découvert l'euro contre le dollar US représente une possibilité bien moins chère. Car la monnaie unique européenne ne tient pas pleinement compte des secousses économiques que risque de comporter le Brexit.

Il n'est guère probable que ce dernier ne touche que le Royaume-Uni. Le Brexit affecterait aussi la zone euro, par le biais de canaux directs ou indirects. L'écart de volatilité entre les deux paires se trouve à des niveaux historiquement élevés.

La monnaie unique européenne pourrait toutefois s'affaiblir elle aussi si le marché se préoccupait plus de l'impact d'un Brexit. Le fait qu'elle soit actuellement forte la rend encore plus attrayante en tant que moyen de se couvrir contre l'incertitude liée au Brexit.





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...