La correction boursière sur les actions était plus que prévisible

mardi, 14.05.2019

L’ANALYSE TECHNIQUE. Les indices boursiers butaient sur des niveaux qui annonçaient clairement une baisse imminente.

Serge Laedermann CMT*

La correction était inévitable, elle ne revêt donc aucune surprise. Les raisons techniques d’un futur repli marqué étaient évidentes et il ne fallait pas s’attendre à ce que le marché franchisse des niveaux de prix qualifiés de «riches et vulnérables» (l’Agefi du 20 mars) et «impossibles à effacer sans correction» (l’Agefi du 17 avril). 

Cette correction peut-elle se prolonger et si oui, jusqu’à quel niveau de support? Le problème d’un marché qui s’est étiré de la sorte est toujours le même: Il y a de la place en dessous pour baisser fortement! Sur le S&P 500 par exemple, la zone 2785-2805 représente un premier support sur lequel le marché tente de rebondir, et en cas de cassure il faudra s’attendre à un test des 2700 points. Il est assez probable qu’un rebond à 2850 se réalise ces prochains jours, dans un marché embarqué toutefois dans une tendance baissière à court terme.

L’indice DJ Europe 600 a réussi comme prévu à excéder de quelques points les 390 points (392.22 le 24 avril), mais ce plafond est tellement imposant que le reflux actuel est des plus classiques. Le support 370-372 favorise là aussi un rebond sur les 380 points à court terme, mais il faudra songer à une baisse sur les 360 points si le bas de lundi venait à céder. Notre SMI national a réussi un nouveau record historique le 3 mai à 9786 (on pouvait lire à ce moment-là que les 10.000 allaient être vaincus sans aucun doute très rapidement...), mais il a subi comme les autres les affres de cette douche plutôt glacée. 

Résistance infranchissable

Techniquement, il faut toujours comparer le SMI avec la situation des indices phares avant d’extrapoler sur des objectifs techniques. Comment penser que les actions suisses, si corrélées aux grandes capitalisations mondiales, allaient continuer de progresser sans tenir compte de la détérioration observée sur le S&P 500 et le DAX, par exemple? 

La situation sur l’indice allemand est d’ailleurs intéressante, car l’objectif baissier activé par la formation Head & Shoulders construite entre avril 2017 et octobre 2018 était situé à 10.285. Il est remarquable de constater que cet objectif baissier a été atteint le 27 décembre avec un plus bas à... 10.279.20. Cette année le rebond s’est étiré jusqu’à 12.435 points (3 mai), au cœur d’une résistance pour le moment quasi infranchissable, tant elle est imposante. Le repli actuel pourrait bien s’étendre jusqu’à la zone support 11.400-11.600, soit quelques 3-4% en dessous des cours actuels. Il semble qu’il s’agisse du risque dominant à un horizon d’un mois environ, et une zone dans laquelle le marché pourra se stabiliser et reconstruire un schéma haussier. Beaucoup de chiffres et de dialogue technique dans cet article, mais la situation actuelle l’exige.

Uber, avec laquelle je n’ai pas été tendre le mois dernier, vient donc d’entrer en bourse et pas de la meilleure des manières. Dame, pour une société qui va tout droit à la faillite, 37 dollars c’est encore bien cher! Un mot aussi sur la fameuse AMS dont je ne résiste pas à résumer les épisodes précédents. Janvier 2018, tous les analystes sont positifs, les objectifs haussiers s’échelonnent entre 100 et 115 francs. Janvier 2019, les analystes sont tous négatifs, objectifs baissiers articulés entre 16 et 20 francs. C’est précisément à ce moment-là que votre Serviteur a estimé que le risque baissier était minime et qu’il convenait d’investir (l’Agefi du 18 janvier). Aujourd’hui elle vaut 43 francs et ce qui devient un peu alarmant est que ces mêmes analystes (et dans leur écrasante majorité) estiment maintenant que l’action devrait monter au moins à 50 francs, voire 54-56, certains n’hésitant pas à parler de 60! La sagesse donc est de se délester de l’action à 50 francs, ou au moins de la moitié si les objectifs continuent à monter. 

Je l’ai dit ici à maintes reprises, fiez-vous à votre propre bon sens, le plus sûr moyen de perdre de l’argent en bourse étant de se fier aux spécialistes!

Un mot pour terminer sur ces entreprises européennes qui continuent à acheter des firmes américaines, nonobstant les déboires colossaux que cela implique invariablement à long terme, les exemples se comptent par dizaines. Bayer a voulu donc racheter Monsanto en 2016 (rachat officiel juin 2018) et fait face aujourd’hui à quelques 13.400 plaintes sur le Roundup. Comme un jury a demandé au représentant de la firme de boire ce liquide afin de prouver que le produit est sans danger et que celui-ci ne s’est pas exécuté, un petit couple s’est vu octroyer la petite somme de 2 milliards de dollars! 

Premières lampées du calice

Vous pouvez en être sûrs, maintenant que ce fleuron européen créé en 1863 s’est mis dans ce pétrin, il sera compliqué d’éviter la faillite. Le cours de l’action culminait à 145 euros en 2015, nous en sommes à 55 euros aujourd’hui et il est probable qu’il ne s’agisse que des premières lampées du calice.

Vous souvenez-vous de la défunte Sulzer Medica, le fleuron helvétique de la hanche, démantelé après avoir dû verser 1,6 milliards de dollars après le rachat d’une boîte américaine et les plaintes de 132 patients de cette même boîte?

*Associé, GFA Geneva Financial Adviser





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...