Risque de «pénuries» dans l'alimentation en cas de Brexit sans accord

mercredi, 07.08.2019

L'alimentation serait un secteur gravement perturbé en cas de Brexit sans accord.

En cas de "no deal", l'UE mettrait immédiatement en place des contrôles douaniers, des inspections de sécurité alimentaire et des vérifications des normes européennes à sa frontière avec le Royaume-Uni. (Pixabay)

Un Brexit sans accord pourrait provoquer "pénuries" et "graves perturbations" dans l'alimentation, a mis en garde mercredi une organisation représentant ce secteur au Royaume-Uni .

"Nous n'avons jamais dit que le pays allait mourir de faim, ce n'est pas le cas. Mais il y aura des pénuries", a déclaré sur la BBC Tim Rycroft, un responsable de la Food and Drink Federation, qui représente 7.000 entreprises.

"Nous pensons qu'il y aura de graves perturbations qui se poursuivront pendant des semaines ou des mois après notre départ (de l'UE). Elles pourront être légèrement atténuées par la constitution de réserves au cours des premières semaines, mais avec les aliments frais, ça ne peut pas durer très longtemps", a-t-il souligné.

La probabilité d'un Brexit abrupt et sans accord a fortement augmenté avec l'arrivée au pouvoir de Boris Johnson. Le nouveau chef du gouvernement a promis que son pays quitterait l'Union européenne le 31 octobre, qu'un accord ait été conclu ou pas avec Bruxelles.

En cas de "no deal", l'UE a fait savoir qu'elle mettrait immédiatement en place des contrôles douaniers, des inspections de sécurité alimentaire et des vérifications des normes européennes à sa frontière avec le Royaume-Uni, qui font craindre des difficultés dans l'approvisionnement alimentaire.

Tim Rycroft a également estimé que le 31 octobre, jour retenu pour le Brexit, était probablement la "pire date" pour le secteur de l'alimentation. Noël arrivant, les entrepôts seront déjà pleins et les entreprises pourront difficilement constituer des réserves, a-t-il dit. (awp)





 
 
 

Des chercheurs de l'EPFZ impriment des valves cardiaques en 3D

Mardi, 23 juillet 2019

Les premières valves cardiaques en silicone ont été créées. Il faudra attendre 10 ans avant de les utiliser.

Des chercheurs de l'EPFZ et de l'entreprise sud-africaine SAT ont créé des valves cardiaques en silicone avec une imprimante 3D. Relativement bon marché et pouvant être conçues sur mesure, elles ne seront toutefois pas utilisées...

Nouvelle loi sur les faillites: données personnelles oubliées

Mardi, 9 juillet 2019 // Maude Bonvin

La nouvelle législation sur les faillites donne trop de pouvoir aux fournisseurs d’accès au cloud.

C’est une révision de loi qui est passée quasiment inaperçue mais qui pourrait avoir de grandes conséquences sur nos données personnelles et celles des entreprises. Le Conseil fédéral veut, en effet, davantage réglementer le cloud. Actuellement,...

Les solutions de tri sélectif de Greenoffice conquièrent les bureaux tout autour du globe

Mardi, 9 juillet 2019 // Sophie Marenne

L’entreprise française Greenoffice a construit sa stratégie d’expansion internationale en s’appuyant sur la Suisse. Après Genève, Bâle et Zurich, elle vient de s’implanter à Lausanne.

Greenoffice a réussi à transformer un objet jusqu’alors dissimulé en un élément de décor tendance: la poubelle. Orientée grands comptes, la...

Décès de Valérie Boagno, ancienne directrice du Temps

Lundi, 8 juillet 2019

Valérie Boagno, qui a dirigé le Temps de 2010 à 2014, est décédée vendredi à l'âge de 54 ans.

Ancienne directrice du Temps, Valérie Boagno est décédée vendredi dernier à l'âge de 54 ans des suites d'une maladie. Elle avait dirigé le quotidien de 2010 à 2014, rappelle lundi le journal en lui rendant hommage. "Elle laissera l'image d'une...

Vers un retour de Bank of China à Genève

Lundi, 8 juillet 2019 // Elsa Floret

De retour de Pékin, le conseiller d'Etat en charge de l'économie, Pierre Maudet annonce notamment un partenariat avec une plateforme d’innovation et l'imminente implantation de Bank of China à Genève.

S’il reste difficile de quantifier arithmétiquement les dividendes commerciaux réels des déplacements comme ceux de cette délégation économique...


...