La technologie élargit l’univers d’actifs dans lesquels il est possible d’investir

vendredi, 25.01.2019

Levi-Sergio Mutemba

Au cours des dernières années, de nouveaux acteurs suisses de l’industrie des produits structurés ont vu le jour. Y compris en 2018. Ce qui les relie dans leur diversité est leur objectif commun consistant à réduire le coût total lié à l’émission, la gestion et le négoce des produits structurés grâce à l’innovation technologique. Qui permet à son tour de proposer des solutions d’investissement sur mesure et d’élargir la gamme de produits et stratégies investissables. Tous sont des acteurs indépendants, mais régulés, créées par d’anciens spécialistes des produits structurés issus de banques d’investissement.

Pouvoir accéder à des actifs peu liquides

CAT Financial Products (CAT FP), par exemple, est né du département «CAT Financial Products» de l’ancienne entité CAT Group et a été fondée en 2012 à Zurich. Emmenée par le CEO Giuliano Glocker, CAT FP dispose de sa propre plateforme technologique automatisée, couvrant notamment l’émission, la gestion du cycle de vie, le pricing en temps réel et la gestion de base de données. Fin 2018, CAT FP a lancé une plateforme multi-actifs entièrement numérique pour l’émission et le négoce de certificats activement gérés (AMC).

La fintech zurichoise a aussi créé une plateforme d’émission d’obligations structurées adossées à des prêts aux PME couvrant l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse. Les investisseurs ont ainsi accès à une classe d’actifs composés de dettes d’entreprises rentables, bien établies et de taille moyenne, mais peu liquides. Tandis que celles-ci obtiennent une nouvelle source de financement attractive.

En Suisse romande, Gilles Corbel, ancien responsable des produits structurés à la Banque cantonale vaudoise (BCV), et Vincent Bonnard, spécialiste de l’informatique bancaire et ayant dirigé les équipes en charge des solutions de trading au sein du même établissement, ont créé l’an dernier à Lausanne la société Finanzlab. Celle-ci est spécialisée dans la conception, la sélection et le courtage de produits structurés sur mesure. L’un de ses principaux objectifs est de décharger ses clients de toutes les tâches liées à l’analyse des produits en leur offrant toute l’information nécessaire (lire l'Agefi du 2 mars 2018).

La clientèle cible consiste principalement en gestionnaires de fortune indépendants et banques privées. Le risque de conflit d’intérêt vis-à-vis de sa clientèle est mitigé par le fait que la société n’a pas vocation à la gestion de patrimoine. L’entreprise romande supprime en outre tout problème d’agence et les asymétries d’information entre les acteurs en maximisant la transparence relatives aux marges commissionnées.

Le risque de contrepartie appartient au passé

Enfin, la fintech GenTwo se propose quant à elle de révolutionner la façon même dont les produits structurés sont conçus et élargir ainsi la gamme de stratégies d’investissement et de classes d’actifs (incluant le vin, les tokens ou les œuvres d’art). Grâce à un processus de titrisation innovant, GenTwo élimine en effet le risque de contrepartie. Rappelons que la titrisation se fait à travers un fonds de commun de créances (FCC) ou «special-purpose vehicle (SVP)» détenu par l’émetteur (le plus souvent une banque), dans lequel les actifs sous-jacents sont réunis pour être ensuite émis par tranches sous forme de dérivés de crédit.

La plateforme technologique de GenTwo, reposant à la fois sur les technologies financières, réglementaires (regtech) et juridiques (legtech), permet la création en quelques jours d’un FCC totalement indépendant du cédant. La solution couvre aussi bien la structuration, la titrisation que l’émission de produits financiers.

Durant la seconde moitié de l’année, GenTwo s’est aussi associé au géant du courtage en ligne Interactive Brokers dans le cadre du lancement de certificats AMC. L’entreprise est également entrée dans l’univers des crypto-actifs, en intégrant l’écosystème de la «crypto-valley» du canton de Zoug, en vue de l’émission de produits financiers basés sur la chaîne de blocs et les tokens.





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...