Bataille sur la fin de la pénalisation fiscale du mariage

vendredi, 30.08.2019

La réforme proposée par le Conseil fédéral sur la pénalisation fiscale du mariage a été modifiée par la commission de l'économie du Conseil des Etats.

Le projet prévoit que l'impôt fédéral direct serait d'abord calculé selon le barème actuel de la taxation commune, puis comme s'il s'agissait de deux concubins. (Pixabay)

La suppression de la pénalisation fiscale du mariage ne devrait pas obliger les concubins avec enfants à payer plus d'impôts que les parents mariés. La commission de l'économie du Conseil des Etats a modifié en ce sens la réforme proposée par le Conseil fédéral.

Elle soutient par 8 voix contre 4 le projet corrigé, a annoncé vendredi à la presse son président Pirmin Bischof (PDC/SO). La commission ne veut pas de détour supplémentaire, le but est de supprimer la pénalisation du mariage en limitant le plus possible la baisse des recettes fiscales.

Les débats s'annoncent toutefois vifs. Deux propositions de renvoi au Conseil fédéral ont été déposées. Celle qui demande au gouvernement de proposer d'autres modèles d'imposition a été rejetée uniquement grâce à la voix prépondérante du président. L'autre qui exige un projet neutre du point de vue de l'état civil a été repoussée par 7 voix contre 6.

La commission ne veut modifier qu'un point du projet. Contrairement au Conseil fédéral, elle refuse de supprimer le barème parental pour le remplacer par une déduction pour les familles monoparentales. Sans cette correction, les concubins avec enfants seraient désavantagés par rapport aux parents mariés et leurs impôts augmenteraient avec la réforme, a justifié M. Bischof.

Mais là aussi, c'est seulement sa voix qui a fait pencher la balance. L'égalité voulue entre les parents n'ira pas au détriment d'autres catégories de contribuables, a assuré le président. Elle se traduira par des pertes fiscales dont l'ampleur n'a pas encore été calculée, a-t-il précisé.

La copie du gouvernement ferait diminuer le produit de l'impôt fédéral direct de 1,5 milliard de francs. La Confédération y perdrait 1,2 milliard, les cantons environ 300 millions.

Le projet prévoit que l'impôt fédéral direct serait d'abord calculé selon le barème actuel de la taxation commune, puis comme s'il s'agissait de deux concubins. Au final, la facture la moins lourde serait appliquée, ce qui éliminerait une éventuelle pénalisation des couples mariés. Les concubins qui ont des enfants seraient en revanche davantage taxés.

La commission dispose depuis longtemps de ces propositions. Elle avait suspendu ses travaux après l'invalidation par le Tribunal fédéral de la votation sur l'initiative du PDC en raison d'une erreur de l'administration sur le nombre de couples pénalisés. Dans un message complémentaire transmis ce mois-ci, le Conseil fédéral estime qu'environ 700'000 couples sont actuellement désavantagés.

Rien sur les assurances sociales

Contrairement à l'initiative populaire, le projet ne concerne pas les assurances sociales. Le Conseil fédéral n'estime toujours pas nécessaire d'agir sur le sujet. La commission n'a pas pris de décision sur ce point, a précisé son président. Le projet reste purement fiscal.

Les couples mariés sont discriminés par rapport aux concubins en raison du plafonnement de la somme des deux rentes à 150% de la rente maximale versée aux personnes seules. Mais ils sont globalement légèrement avantagés en matière d'assurances sociales par rapport aux concubins.

La votation sur l'initiative sera répétée au plus tard le 27 septembre 2020. A moins que le texte soit retiré avant que le Conseil fédéral fixe la date du scrutin.(awp)





 
 
 

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...