La pandémie ternit les perspectives américaines

mardi, 28.07.2020

La fréquentation des magasins pâtit significativement, ce qui pèse sur le moral des investisseurs.

Julien Stähli*

Julien Stähli

Avec la forte augmentation du nombre de cas de Covid-19 enregistrés quotidiennement aux Etats-Unis, la fréquentation des magasins pâtit, ce qui pèse sur le moral des investisseurs car les ventes au détail pourraient ralentir. 

La rhétorique belliqueuse vis-à-vis de la Chine de Donald Trump, qui veut sans doute mobiliser l’électorat vers un ennemi commun alors qu’il perd des points dans les sondages contre J. Biden accroit aussi l’incertitude. 

Première historique, les 27 dirigeants européens se sont accordés sur un fonds de reprise de 750 milliards d’euros, équivalent à 5,5% du produit intérieur brut  de la zone euro. 

Cette dette commune des Etats se composerait de 390 milliards de subventions et 360 milliards de prêts à taux bas. Mais le plan doit être ratifié par les Parlements, ce qui n’est pas gagné d’avance. 

Il y a les «frugaux» du Nord mais aussi l’Est récalcitrant, qui a peur de perdre des dotations financières. Et le Sud ne voit pas forcément d’un bon œil une supervision concernant l’usage de l’aide anti-crise. L’Italie, qui pourrait recevoir un support équivalent à 10% de son PIB, a vu le rendement des obligations gouvernementales à 10 ans chuter à 1%.

En zone euro. Les indices de directeurs d’achat PMI ont surpris positivement. Ils ont nettement augmenté à mi-juillet, avec 51,1 pour le secteur manufacturier et 55,1 pour les services. L’euro a passé la barre des 1.16 contre dollar. La monnaie unique profite de l’accord sur le plan de relance mais aussi de la faiblesse générale du dollar contre un panier de devises (-1.4% sur la semaine).  

Il y a une perte de confiance dans les perspectives conjoncturelles américaines avec la crise sanitaire qui perdure. Le billet vert ne va pas trouver de soutien avec la politique monétaire laxiste de la FED (28 et 29 juillet). La hausse des inscriptions initiales au chômage de 1,42 millions, entre le 12 et le 18 juillet, montre que la reprise du marché de l’emploi est contrariée par la résurgence de cas de coronavirus, ce qui affaiblit les perspectives de demande. 

Le congrès éprouve des difficultés à se mettre d’accord sur un nouveau plan de relance budgétaire de l’activité de 1000 milliards alors que le stimulus ­précédent touche à sa fin. Les démocrates hésitent notamment dans ce climat pré-électoral. La maison blanche réfléchit aussi à une transformation du système d’indemnisation de 600 dollars hebdomadaire, jugé trop généreux, qui va en principe cesser fin juillet.

Aux Etats-Unis, la saison des résultats bat son plein. Les perspectives de Microsoft plus modestes qu’attendu, le retard de développement du nouveau processeur d’Intel et une enquête en cours concernant Apple et la protection des consommateurs ont entraîné une forte baisse des valeurs technologiques, reflétant aussi des craintes concernant leur évaluation historiquement élevée.

- Europe: fonds de reprise de 750 milliards d’euros validé

- Perte de confiance dans les perspectives conjoncturelles américaines avec la crise sanitaire

L’indice SMI a commencé une pause après avoir atteint son objectif des 10.500 points. Ce n’est pas encore le moment de reprendre place dans le marché.

Recommandation

Tesla Inc. (ISIN: US88160R1014, prix: USD 1417.00)

Tesla a publié ses chiffres sur le deuxième trimestre. Les headlines étaient très encourageantes: l’entreprise a publié un résultat positif, 400 millions de dollars de cash-flow libre et une faible baisse des ventes (-5%) alors que le secteur automobile est terrassé par les conséquences du Coronavirus (-30% pour GM et Ford). La hausse du titre en après-bourse suite aux résultats confirmait que les attentes du marché ont été plus que satisfaites.

Le cours de bourse de Tesla affole les compteurs (+250% YTD) et rend amère nombre d’investisseurs qui n’ont pas cru dans le potentiel de hausse du titre. Est-ce que ces chiffres sauront dès lors convaincre la sphère tout entière des analystes? Rien n’est moins sûr, car lorsqu’on s’intéresse de plus près aux chiffres, il existe quelques points qui font grincer des dents. Pour en citer quelques-uns: la baisse drastique des coûts fixes dus au COVID-19 qui revêt un caractère non-récurrent, la baisse continue du prix de vente moyen de ses véhicules, de plus faibles volumes de ventes (à part en Chine). Ce trimestre a mis en lumière plus que jamais la contribution significative des ventes de crédit carbone aux résultats de Tesla. 

Les 100 millions de dollars de bénéfice publiés incluent 430 millions de dollars de crédits carbone. La comptabilisation de ces «permis de polluer» (qui ont été achetés par Fiat Chrysler Automobile) permet donc d’afficher un bénéfice et non une perte sur le trimestre.

Selon nous, la forte décorrélation entre la performance boursière et les fondamentaux de l’entreprise nécessite une grande prudence aujourd’hui. Plus la vitesse est élevée, plus une sortie de route est coûteuse.

* Responsable de la gestion discrétionnaire de la Banque Bonhôte & Cie





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...