Wall Street repart à la hausse après de nouvelles annonces de la Fed

mardi, 17.03.2020

Les indices de Wall Street, qui oscillaient entre pertes et gains depuis l'ouverture mardi, semblaient reprendre de l'élan après l'annonce de nouvelles mesures de soutien de la banque centrale américaine. Retour sur l'évolution des marchés du 17 mars.

MH avec AWP

Vers 14H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 1,46% à 19.894,13 points après s'être déjà effondré la veille de 12,9%. (Keystone)

17.03-17h30 L'euro poursuit sa chute face au dollar

L'euro poursuivait sa chute mardi, dégringolant de 2% face au dollar, un niveau très élevé pour le marché des changes, dans un environnement financier toujours bousculé par l'épidémie de coronavirus.

Vers 16H30 GMT (17H30 à Paris), la devise européenne plongeait de 1,65% face au billet vert, à 1,0998 dollar, peu après être tombée à -2%.

Elle restait toutefois au-dessus de son plus bas en trois ans atteint il y a un mois. Elle avait ensuite nettement rebondi, profitant de la faiblesse du dollar.

Ce dernier semblait désormais reprendre son rôle traditionnel de valeur refuge, a expliqué à l'AFP David Madden, analyste pour CMC Markets.

17.03-16h30 Wall Street repart à la hausse après de nouvelles annonces de la Fed

Vers 15H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 0,88% à 20.365,44 points après un début de séance en dents de scie qui l'a vu repasser temporairement sous la barre symbolique des 20.000 points. Il s'était effondré la veille de 12,9%, sa plus forte baisse depuis le Lundi noir d'octobre 1987.

Le Nasdaq, l'indice à forte coloration technologique qui s'était écroulé lundi de 12,3%, s'appréciait de 2,73% à 7.093,91 points après avoir lui aussi beaucoup oscillé depuis l'ouverture.

L'indice élargi S&P 500 montait de 2,56% à 2.447,28 points après être également passé temporairement dans le rouge. Il avait plongé de 11,98% la veille. Les indices ont regagné du terrain quand la Banque centrale américaine a annoncé qu'elle allait accorder des facilités de crédits destinés aux entreprises et aux ménages dans un effort pour endiguer l'impact économique de la pandémie du coronavirus aux Etats-Unis.

17.03-16h20 Le pétrole fléchit et s'installe sous les 30 dollars le baril

Les cours du pétrole fléchissaient mardi en cours de séance européenne, pénalisés par un niveau d'offre surabondant et déconnecté d'une demande sapée par les mesures drastiques des états pour contrer la pandémie de coronavirus.

Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 29,65 dollars à Londres, en baisse de 1,33% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI pour avril perdait 0,52%, à 28,55 dollars, effaçant une bonne partie de ses gains du début de séance.

17.03-15h00 A Wall Street, le Dow Jones repasse sous la barre symbolique des 20.000 points 

L'indice vedette de Wall Street est passé dans le rouge peu après l'ouverture mardi et est repassé sous la barre symbolique des 20.000 points, ne parvenant pas à rebondir au lendemain de sa plus lourde chute en plus de trente ans.

Vers 14H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 1,46% à 19.894,13 points après s'être déjà effondré la veille de 12,9%.

17.03-13h30 L'euro chute face au dollar, le moral des investisseurs allemands au plus bas 

L'euro, qui évoluait déjà en baisse face au dollar en début de séance, a fortement accru ses pertes mardi après la publication d'un indicateur sur le moral des investisseurs allemands.

Vers 12H05 GMT (13H05 HEC), l'euro perdait 1,55% face au billet vert, à 1,1005 dollar.

Selon le baromètre de l'institut ZEW, le moral des investisseurs allemands s'est effondré en mars, à son plus bas niveau depuis 2011, à -49,5 points. C'est 58,2 points de moins par rapport au score du mois de février, soit sa plus forte baisse depuis la création de l'indicateur en décembre 1991.

17.03-13h00 Les Bourses asiatiques ont fini en ordre dispersé 

La Bourse de Tokyo a mis fin à une série de quatre baisses d'affilée au terme d'une séance longtemps incertaine face aux développements foudroyants de la pandémie, qui poussent les Etats du monde entier à se barricader les uns après les autres. L'indice vedette Nikkei a terminé en infime hausse (+0,06% à 17'011,53 points), tandis que l'indice Topix, qui comprend tous les titres du premier tableau, a rebondi plus franchement (+2,6% à 1268,46 points).

Reprenant un peu de courage, les investisseurs à Tokyo ont profité de la chute des cours de ces derniers jours pour racheter des actions au rabais, a expliqué à l'AFP Shinichi Yamamoto, courtier chez Okasan Securities.

A Hong Kong, l'indice Hang Seng a aussi repris quelques couleurs mardi (+0,87% à 23'263,73 points), après avoir lâché 4% lundi. Et en Australie, la Bourse de Sydney a regagné près de 6% au lendemain d'une chute historique de 9,7%, la pire de son histoire.

En revanche, en Chine continentale, l'indice composite de Shanghai a terminé en repli de 0,34% à 2779,64 points, et celui de Shenzhen en baisse de 0,43% à 1704,74 points, au terme d'une séance de montagnes russes.

17.03-11h40 Le pétrole en petite hausse au lendemain d'une lourde chute

Les cours du pétrole étaient en légère hausse mardi au lendemain d'une lourde chute, dans un contexte où offre croissante et demande en berne sous l'effet des mesures pour contrer la pandémie de coronavirus exercent une pression forte sur les prix.

Vers 10H25 GMT (11H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 30,10 dollars à Londres, en hausse de 0,17% par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour avril gagnait 1,88%, à 29,24 dollars.

17.03-11h30 Nouvelle vague de déprime à la Bourse suisse

La Bourse suisse avait abandonné à l'approche de la mi-journée mardi toute prétention de rebond, malgré une entame de séance en fanfare. L'apparente inefficacité des mesures de politique monétaire ou fiscales pour contenir la crise laisse libre cours à une nouvelle vague de déprime.

Le Swiss Market Index (SMI) abandonnait 2,22% à 8036,95 points, après avoir culminé à 8627,48 points. Le Swiss Leader Index (SLI) s'affaissait de 2,81% à 1161,78 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 1,95% à 9833,87 points. Seuls cinq des trente principales cotations résistaient encore à la déferlante de marasme.

La défensive Swisscom (+3,6%) faisait honneur à son traditionnel qualificatif et caracolait en tête d'indice devant Givaudan (+2,5%) et Logitech (+1,1%). Kühne+Nagel (+0,5%) et le bon Schindler (+0,1%) complétaient le petit peloton des gagnants.

Vifor Pharma (-14,3%) conservait la lanterne rouge, sur fond de rumeurs de désengagement d'un actionnaire de référence. Les investisseurs sanctionnaient aussi lourdement Partners Group, qui malgré des résultats probants en 2019, a préféré faire temporairement l'impasse sur des prévisions à court terme.

Les poids lourd reculaient en ordre dispersé, Novartis cédant 2,8%, Roche 1,5% et Nestlé 1,0%.

Conzzeta cédait ainsi 4,2% et Schlatter près de 20% alors que Tecan s'appréciait de 7,4%. Vetropack (+15,2%) a mieux performé qu'escompté l'an dernier et prévoit de procéder à un fractionnement de son action.

Le développeur de logiciels bancaires Crealogix (-1,4%) a creusé sa perte nette au premier semestre 2019/20. Swissquote rebondissait de 10,0% après être passé par tous les états d'âme.

Komax prenait 2,2%. La rentabilité du fabricant de machines de câblage a souffert l'an dernier, mais la performance était largement anticipée.

La plus impressionnante performance revenait au modeste Relief Therapeutics avec un bon de plus de 150% à 2,06 centimes. 

17.03-11h20 L'euro retombe face au dollar

L'euro retombait face au dollar mardi, au lendemain d'une hausse et alors que les dernières décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed) avaient affaibli le billet vert.

Vers 09H55 GMT (10H55 HEC), l'euro perdait 0,66% face au billet vert, à 1,1105 dollar.

17.03-10h15 Londres de nouveau en baisse à l'ouverture

La Bourse de Londres était en baisse mardi en début de séance, les autorités britanniques ayant ordonné de nouvelles réductions de l'activité au Royaume-Uni pour freiner la propagation du coronavirus alors que l'Europe ferme ses frontières. L'indice FTSE-100 des principales valeurs reculait de 1,41% à 5.078,54 points vers 09H00 GMT.

AVIVA (-4,70% à 239,00 pence). COMPASS (-22,57% à 868,40 pence). ANTOFAGASTA (+9% à 676,40 pence).

17.03-09h50 Paris se redresse, portée par l'espoir de mesures fiscales 

La Bourse de Paris a débuté en hausse mardi (+1,66%), retrouvant des couleurs au lendemain d'un plongeon, portée par l'espoir de mesures fiscales significatives pour soutenir l'économie en pleine pandémie. A 09H32 (07H32 GMT), l'indice CAC 40 prenait 64,49 points à 3.945,95 points. La veille, il avait fini en recul de 5,75%.

17.03-09h45 Impressionnante performance de Relief Therapeutics à la Bourse suisse

A 09h10, le Swiss Maret Index (SMI) s'appréciait de 3,78% à 8537,76 points, le Swiss Leader Index (SLI) 3,28% à 1234,75 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 3,34% à 10'364,75 points. Alors qu'aucune des trente principales cotations n'avait entamé la séance dans le rouge, quatre étaient déjà passées sous la barre dix minutes plus tard.

Poids lourds et géants bancaires emmenaient le peloton. UBS engrangeait ainsi 4,8%, le bon Roche 4,7%, Novartis 4,1% et Nestlé 3,6%. A quelque distances, Credit Suisse prenait 3,2%.

Exception notable au mouvement de rétablissement, Vifor Pharma abandonnait 6,9%, sur fond de rumeurs de désengagement d'un actionnaire de référence. Adecco (-0,4%), Julius Bär et AMS (-0,2% chacun) complétaient le rang des perdants.

Partners Group ne prenait "que" 1,9%, malgré une performance 2019 supérieure aux attentes. 

Conzzeta cédait ainsi 2,6% et Schlatter 5,0% alors que Tecan s'envolait de plus de 20%. Vetropack (+7,4%) a mieux performé qu'escompté l'an dernier et prévoit de procéder à un fractionnement de son action. Le développeur de logiciels bancaires Crealogix (-1,4%) a creusé sa perte nette au premier semestre 2019/20. Swissquote s'enrobait de 3,6% après un année marquée par la croissance des recettes et un bénéfice stable sur un an.

Komax égarait 1,1%. La rentabilité du fabricant de machines de câblage a souffert l'an dernier. La plus impressionnante performance revenait au modeste Relief Therapeutics avec un bon de près de 90% à 1,5 centime. 

17.03-09h40 La Bourse de Francfort rebondit à l'ouverture 

La Bourse de Francfort connaissait un rebond mardi à l'ouverture, le Dax prenant 3,57%, au lendemain d'une nouvelle forte baisse, les marchés ayant cédé à la panique face aux répercussions de l'épidémie de coronavirus sur l'économie mondiale.

A 08h09 GMT, l'indice vedette prenait 312,50 points à 9054,75 points, après être passé sous la barre des 9.000 points lors de la séance de lundi. Le Mdax des valeurs moyennes gagnait de son côté 3,03% à 19'811,93 points. 

17.03-08h45 Le préSMI rebondit de 1,8% à la Bourse suisse

Les bonnes résolutions de la bourse suisse en ce mardi matin risquent de demeurer fragiles, dans un contexte de craintes globalisées autour de la propagation et de l'impact du coronavirus. A 08h11, le préSMI compilé par Julius Bär rebondissait de 1,8% à 8375,21 points. Les vingt valeurs de l'indice phare de la place helvétique se profilaient à la hausse.

A l'exception de Novartis (+1,9%), les poids lourds freinaient quelque peu la dynamique. Nestlé s'enrobait néanmoins de 1,5% et Roche de 1,6%.

Les bancaires étaient à la fête, UBS menant le bal avec +2,6%, tandis que Credit Suisse engrangeait 2,4%. Les valeurs du luxe Swatch et Richemont (+2,0% chacune) reprenaient aussi des couleurs.

>>> Lire notre dossier Coronavirus 

Le gestionnaire de placements privés Partners Group s'appréciait de 5,0%, après avoir publié une performance 2019 meilleure encore qu'attendu.

Unique valeur répertoriée dans le rouge, Vifor Pharma (-11%) tranchait cruellement avec la tendance d'ensemble. Credit Suisse a sabré son objectif de cours, tout en maintenant sa recommandation d'achat.

17.03-8h30 Tokyo a résisté mardi, après quatre séances de chute

Après quatre séances de baisse d'affilée, dont une débâcle historique vendredi dernier, la Bourse de Tokyo a fini en hausse mardi au terme d'une séance longtemps incertaine face aux nombreuses incertitudes sur l'évolution de la pandémie de coronavirus.

L'indice vedette Nikkei, qui avait démarré en forte baisse dans le sillage d'une nouvelle dégringolade des autres grands indices boursiers mondiaux la veille, surtout à Wall Street, a terminé en infime hausse (+0,06% à 17.011,53 points).

L'indice Topix pour sa part, qui comprend tous les titres du premier tableau, a rebondi plus franchement (+2,6% à 1.268,46 points).

17.03-07h20: la Bourse des Philippines fermée jusqu'à nouvel ordre 

La Bourse des Philippines a fermé mardi jusqu'à nouvel ordre. Elle est devenue la première place boursière mondiale à prendre une telle mesure en raison de l'épidémie du nouveau coronavirus.





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...