Dure fin de semaine pour Wall Street

samedi, 03.08.2019

La Bourse de New York a terminé dans le rouge vendredi à la fin d'une semaine agitée, marquée par la relance du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine et les interrogations sur la trajectoire à venir de la politique monétaire américaine.

Les investisseurs redoutent surtout que les nouvelles taxes ne touchent directement le portefeuille des Américains. (Keystone)

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a perdu 0,37%, à 26.485,01 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 1,32%, à 8.004,07 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,73%, à 2.932,05 points.

Sur la semaine le Dow Jones a lâché 2,6%, sa pire semaine depuis fin mai.

Le Nasdaq et le S&P 500, en reculant de 3,9% et 3,1%, ont encaissé leur pire semaine de l'année.

L'escalade des tensions entre Washington et Pékin, déclenchée jeudi par un tweet inattendu du président américain annonçant de nouvelles taxes à l'importation sur les produits chinois, a pesé sur l'ensemble des marchés actions, de Tokyo à New York.

Avant l'annonce de la Maison Blanche, le marché estimait que si les négociations traînaient un peu en longueur, "au moins les deux parties étaient revenues à la table des négociations" et que la menace de tarifs douaniers supplémentaires était suspendue, souligne M. Hogan.

"Cette trêve fragile est maintenant derrière nous et on est entré dans une nouvelle phase de la guerre commerciale", ajoute-t-il.

Les investisseurs redoutent surtout que les nouvelles taxes ne touchent directement le portefeuille des Américains et affectent sensiblement l'économie de la première puissance économique mondiale. Et, par ricochet, l'économie mondiale.

Les actifs jugés plus sûrs comme les bons du Trésor américains en ont profité: signe de l'intérêt accru des investisseurs, le taux d'intérêt sur la dette à 10 ans reculait vers 20H55 GMT à 1,844%, son plus bas niveau depuis 2016.

"Il est difficile de mesurer l'impact économique" des nouvelles sanctions commerciales, remarque Christopher Low de FTN Financial.

"Comme le patron de la banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, l'a relevé mercredi, les perspectives sur l'économie américaine sont liées à ce qui va se passer dans le reste du monde, et pour l'instant c'est un grand mystère", note-t-il.

L'économie européenne notamment, qui exporte beaucoup, pourrait pâtir sensiblement de la guerre commerciale sino-américaine.

Les multinationales américaines pourraient, elles, décider de répercuter les taxes supplémentaires sur leurs clients, d'encaisser le coup en réduisant leurs marges, ou de modifier leurs chaînes d'approvisionnement. Mais "ça coûte cher et ça ne se fait pas un un jour", remarque Shawn Cruz de TDAmeritrade pour qui le conflit commercial va probablement affecter les performances des entreprises aux troisième et quatrième trimestres.

Cette nouvelle donne rebat en tout cas les cartes en ce qui concerne les futures décisions de la Fed, qui pourrait être amenée à agir plus vivement que prévu pour soutenir la croissance.

Emploi: ralentissement aux Etats-Unis

A cet égard, les chiffres de l'emploi pour le mois de juillet sont venus témoigner que le ralentissement commence à se faire sentir: le taux de chômage est resté stable à 3,7% mais les créations d'emplois aux Etats-Unis ont diminué, tombant à 164.000 contre 193.000 en juin.

Sur une note plus positive, le salaire horaire moyen a augmenté de 3,2% sur un an en juillet, ce qui a permis de soutenir la consommation des ménages.

Entre la réunion de la Fed mercredi et le tweet de Donald Trump jeudi, "on en a presque oublié la multitude de résultats d'entreprises", remarque Shawn Cruz.

"Si on a des bonnes nouvelles sur le front du commerce ce week-end, on pourra peut-être de nouveau se concentrer sur les chiffres trimestriels", souligne-t-il.

Parmi les résultats du jour, la major pétrolière Chevron a perdu 0,01% après avoir fait part d'une performance en demi-teinte au deuxième trimestre, avec un bénéfice en nette hausse, à 4,3 milliards de dollars, mais un chiffre d'affaires en repli de 8%.

Sa concurrente ExxonMobil a perdu 0,98% après avoir dépassé les attentes malgré un repli du bénéfice net de 21% et un chiffre d'affaires en baisse de 6%. (awp)





 
 
 

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

Les start-up vaudoises élues meilleures de Suisse

Mercredi, 4 septembre 2019 // Matteo Ianni

Flyability et Lunaphore terminent respectivement à la première et deuxième place du classement des 100 meilleures start-up nationales. Le dernier succès romand au Swiss Start-up Award remontait à 2016. Parmi les dix premiers, Vaud est représenté quatre fois.

Chaque année depuis neuf ans, le classement des 100 start-up les plus prometteuses de Suisse...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...