Washington et Pékin annoncent une pause dans la guerre des taxes

jeudi, 12.09.2019

Donald Trump a annoncé mercredi qu'il reportait au 15 octobre la hausse des tarifs douaniers portant sur 250 milliards de dollars de biens importés de Chine "en signe de bonne volonté".

"Nous sommes convenus, en signe de bonne volonté, de reporter du 1er au 15 octobre la hausse des droits de douane", a déclaré Trump.(Keystone)

Le climat est à l'apaisement: Pékin et Washington ont annoncé mercredi une pause dans l'escalade de leur guerre commerciale. Les responsables chinois et américains devraient ainsi reprendre leurs négociations, début octobre, dans un état d'esprit constructif.

Donald Trump a annoncé mercredi qu'il reportait au 15 octobre la hausse des tarifs douaniers portant sur 250 milliards de dollars de biens importés de Chine "en signe de bonne volonté".

"A la demande du vice-premier ministre de la Chine, Liu He, et en raison de la célébration, le 1er octobre, du 70e anniversaire de la République populaire de Chine, nous sommes convenus, en signe de bonne volonté, de reporter du 1er au 15 octobre la hausse des droits de douane sur les biens équivalents à 250 milliards de dollars (25% à 30%)", s'est justifié le président républicain sur Twitter.

Plus tôt lors d'un point presse depuis le Bureau Ovale de la Maison Blanche, il avait salué la décision de Pékin d'exempter certains biens américains de tarifs douaniers punitifs, y voyant "un geste fort" avant une ronde de tractations prévue dans la capitale américaine en présence de Liu He.

Geste chinois

Affectée par la guerre commerciale, la Chine avait annoncé la première mercredi l'annulation de droits de douane supplémentaires sur 16 catégories de produits importés des Etats-Unis. Pékin cherche à alléger la pression sur les industriels et professionnels chinois, qui souffrent des surcoûts induits par ces surtaxes.

Les exemptions seront effectives du 17 septembre 2019 au 16 septembre 2020: elles vont des pesticides aux lubrifiants, en passant par certains produits pharmaceutiques et la nourriture pour poissons, a annoncé la Commission des droits de douane du gouvernement chinois.

La mesure annoncée est certes un geste de bonne volonté en direction du président américain mais les droits de douane punitifs continueront de s'appliquer sur l'essentiel des importations "made in USA", dont le soja et la viande de porc.

Echec des négociations

Les deux premières puissances du monde se livrent depuis mars 2018 une guerre commerciale sans merci qui s'est traduite par des droits de douane mutuels sur des centaines de milliards de dollars d'échanges bilatéraux.

Début mai, les deux parties étaient sur le point de signer un accord commercial quand les discussions se sont brutalement arrêtées, l'administration Trump accusant la Chine d'être revenue sur tous ses engagements.

Washington exige des autorités chinoises qu'elles mettent fin à des pratiques commerciales jugées "déloyales" en particulier le transfert forcé de technologies, les subventions massives aux entreprises d'Etat chinoises ou encore le vol de la propriété intellectuelle.

Le président américain martèle qu'il signera un accord uniquement s'il s'agit d'un "bon accord", en d'autres termes si celui-ci comprend les "changements structurels" demandés. A défaut d'un bon accord, il poursuivra la guerre tarifaire, a-t-il prévenu.

Le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow avait lui-même estimé vendredi dernier que la reprise des négociations en octobre était "un développement positif" mais il s'était refusé à s'avancer sur l'issue des prochaines discussions.

Croissance ralentie

La guerre commerciale, qui ralentit la croissance mondiale, affecte de plus en plus l'économie chinoise. Et Pékin avait commencé en mai à recevoir des demandes d'entreprises de levée des surtaxes de 25% appliquées depuis l'an passé sur une série d'importations américaines. La liste d'exemption de droits de douane annoncée mercredi est la première à être publiée depuis.

Le pessimisme gagne également les entreprises américaines présentes en Chine, selon un rapport publié mercredi par la Chambre de commerce américaine à Shanghai. Un quart d'entre elles disent s'attendre cette année à une baisse de leur chiffre d'affaires. Elles étaient seulement 6,1% en 2018. Et 47% prévoient d'augmenter leurs investissements dans le pays asiatique contre 61,6% l'an passé.

Depuis quelques semaines, Pékin et Washington assuraient maintenir le dialogue sans toutefois annoncer de gestes concrets. De nouveaux droits de douane réciproques renforcés sont même rentrés en vigueur le 1er septembre.

Et Donald Trump menace toujours de surtaxer, d'ici la fin de l'année, la quasi-totalité des importations en provenance de Chine: quelque 540 milliards de dollars sur la base des importations 2018.(awp)





 
 
 

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...