La convexité des convertibles: un atout bienvenu dans un environnement de marché incertain

lundi, 15.07.2019

Des solutions convexes permettent aux investisseurs de gérer la volatilité et le risque baissier de leur portefeuille.

Scarlett Claverie-Bulté *

Scarlett Claverie-Bulté

Le regain d’incertitudes sur les marchés boursiers milite en faveur de solutions convexes, permettant aux investisseurs de gérer la volatilité et le risque baissier de leur portefeuille. Du fait de leurs propriétés hybrides, les obligations convertibles démontrent qu’elles peuvent tout à fait jouer ce rôle. Depuis leurs points hauts, fin 2017, les marchés financiers ont connu une évolution en dents de scie qui s’explique par le ralentissement global de l’activité économique, les changements de cap des banques centrales et le regain de tensions politiques. La persistance de facteurs d’incertitudes (développement du conflit commercial sino-américain, issue du Brexit) appelle naturellement à la prudence.

Dans ce contexte de marché, l’allocation d’actifs traditionnelle est mise à rude épreuve. Après les mouvements en «V» éprouvés par les marchés boursiers, et compte tenu de leur revalorisation depuis la fin 2018, il peut être aujourd’hui difficile pour certains investisseurs de rester significativement exposés aux actions. En parallèle, les taux d’intérêt toujours très bas des obligations traditionnelles, notamment en Europe, en font une alternative aux actions relativement limitée pour les investisseurs dans leur quête de rendement.

De réels avantages en termes de protection

La recherche de convexité est donc un enjeu important et soutient la thèse en faveur des obligations convertibles dans le cadre d’une allocation globale. Du fait de leurs propriétés hybrides, ces instruments de dette peuvent, contrairement aux obligations traditionnelles, être remboursés au pair à leur échéance ou échangés contre une quantité définie d’actions de l’émetteur, au choix du porteur.

Un tel profil est attrayant de par l’asymétrie «risque/rendement» qu’il procure: la composante obligataire confère des propriétés défensives (perception d’un coupon, plancher obligataire), tandis que l’option d’achat intégrée offre une exposition asymétrique aux évolutions du cours de l’action sous-jacente. L’obligation convertible s’assimile aisément à une exposition action assortie d’une protection.

Et les statistiques le démontrent: sur les vingt dernières années, les obligations convertibles mondiales ont, en moyenne, subi seulement 53% des baisses des marchés actions et ont capturé 65% des hausses (sur la base des données mensuelles ). En 2018, les convertibles ont fait preuve de résilience dans les périodes de stress et n’ont subi que 35% et 52% des pertes des marchés actions aux premier et quatrième trimestres. Sur l’année entière, cette participation baissière est de seulement 47%; ce qui se compare avec une participation au rebond des marchés actions, depuis le début d’année (au 28 juin 2019), qui s’élève elle à 64%. Une «convexité convertible» atteinte avec une volatilité et une correction («maximum drawdown») moindres par rapport aux marchés actions (volatilité de 7% et correction de 10% pour les convertibles, contre 12% et 18% pour les actions ).

Outre l’optimisation des performances ajustées au risque d’une allocation en actions, les convertibles permettent de dynamiser la poche obligataire en échange de quelques points de volatilité en plus. A titre d’exemple, les convertibles affichent une performance de +9,8% depuis le début de l’année, contre +7.0% pour les obligations traditionnelles.

Enfin, autre atout et non des moindres, l’univers d’investissement des obligations convertibles offre un accès privilégié à des sociétés dont l’activité est liée à des tendances séculaires, moins exposées au ralentissement général de l’économie. Parmi ces tendances, la digitalisation de l’économie, l’accélération de la consommation au sein des classes moyennes en Asie, et le vieillissement de la population recèlent tout particulièrement de la valeur.

* Investment Specialist Obligations Convertibles, Union Bancaire Privée





 
 
 

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

Les start-up vaudoises élues meilleures de Suisse

Mercredi, 4 septembre 2019 // Matteo Ianni

Flyability et Lunaphore terminent respectivement à la première et deuxième place du classement des 100 meilleures start-up nationales. Le dernier succès romand au Swiss Start-up Award remontait à 2016. Parmi les dix premiers, Vaud est représenté quatre fois.

Chaque année depuis neuf ans, le classement des 100 start-up les plus prometteuses de Suisse...


...