L’or prépare son retour en force

jeudi, 11.07.2019

Depuis les records enregistrés lors du boom du métal jaune à l’automne 2011, le cours de l’or en dollars a baissé de 20% et les actions des mines d’or ont perdu 60% de leur valeur.

Matthias Jenzer*

L’or et les actions de mine d’or ont été principalement une source de frustrations pour les investisseurs au cours des huit dernières années. Résultat: une capitulation générale. Mais la situation devrait changer du tout au tout dans un futur pas très éloigné. 

Depuis les records enregistrés lors du boom du métal jaune à l’automne 2011, le cours de l’or en dollars a baissé de 20%. Les actions des mines d’or ont perdu 60% de leur valeur, tandis que les marchés d’actions mondiaux ont doublé de valeur. 

Depuis, les investisseurs ont jeté l’éponge et boudé l’or et les actions de mines d’or. La récente hausse de l’or sans doute un signe avant-coureur d’un nouveau boom. La progression du prix de l’or et des actions de mines d’or ces derniers mois s’explique assez bien sur le fond. 

Partout dans le monde, les banques centrales semblent avoir enterré leurs espoirs d’un rétablissement prompt et durable de l’économie mondiale. 

L’abandon brutal de la stratégie de resserrement monétaire prudent menée jusque-là par un grand nombre de banques centrales et la réorientation de leur politique vers de nouvelles baisses des taux et d’autres «mesures de stimulation» semblent en être une indication claire. 

Une demande intacte

La crainte d’une «récession» s’installe. Les investisseurs mondiaux se posent une série de questions: comment vont évoluer les rendements des marchés obligataires mondiaux quand les banques centrales feront de nouveau tourner la planche à billets, est-ce que les rendements des obligations fédérales allemandes à 10 ans tourneront autour de -3% et les bons du Trésor américains à 10 ans, autour de 0% environ? 

Dans quelle mesure le système monétaire mondial pourrait-il encore voir son capital confiance s’éroder? Ces questions sont revenues dans l’actualité il y a quelques semaines. Une valeur profite particulièrement de cette situation: l’or!

Pour l’instant, le contexte économique est encore relativement positif. La demande mondiale de biens et de services reste intacte. La production mondiale de biens commence néanmoins à fléchir. Et cela aura forcément aussi un impact sur la demande mondiale dans un futur pas très éloigné. 

«Plein gaz»

Depuis peu, le cours de l’or grimpe assez fortement et ce, dans un environnement économique encore relativement intact et sans interventions majeures des banques centrales. 

Que deviendra le prix de l’or quand la demande mondiale ralentira à plus ou moins brève échéance et que les banques centrales mettront de nouveau «plein gaz»?

Le cours de l’or crèvera les plafonds. Quand? Sans doute pas au cours des mois à venir. Mais probablement à un moment ou à un autre dans l’année ou les deux années qui viennent. Si vous avez donc la patience d’attendre un peu pour faire du bénéfice, achetez de l’or et des actions de mines d’or.

*CIO, Quilvest (Switzerland) Ltd





 
 
 

Des chercheurs de l'EPFZ impriment des valves cardiaques en 3D

Mardi, 23 juillet 2019

Les premières valves cardiaques en silicone ont été créées. Il faudra attendre 10 ans avant de les utiliser.

Des chercheurs de l'EPFZ et de l'entreprise sud-africaine SAT ont créé des valves cardiaques en silicone avec une imprimante 3D. Relativement bon marché et pouvant être conçues sur mesure, elles ne seront toutefois pas utilisées...

Nouvelle loi sur les faillites: données personnelles oubliées

Mardi, 9 juillet 2019 // Maude Bonvin

La nouvelle législation sur les faillites donne trop de pouvoir aux fournisseurs d’accès au cloud.

C’est une révision de loi qui est passée quasiment inaperçue mais qui pourrait avoir de grandes conséquences sur nos données personnelles et celles des entreprises. Le Conseil fédéral veut, en effet, davantage réglementer le cloud. Actuellement,...

Les solutions de tri sélectif de Greenoffice conquièrent les bureaux tout autour du globe

Mardi, 9 juillet 2019 // Sophie Marenne

L’entreprise française Greenoffice a construit sa stratégie d’expansion internationale en s’appuyant sur la Suisse. Après Genève, Bâle et Zurich, elle vient de s’implanter à Lausanne.

Greenoffice a réussi à transformer un objet jusqu’alors dissimulé en un élément de décor tendance: la poubelle. Orientée grands comptes, la...

Décès de Valérie Boagno, ancienne directrice du Temps

Lundi, 8 juillet 2019

Valérie Boagno, qui a dirigé le Temps de 2010 à 2014, est décédée vendredi à l'âge de 54 ans.

Ancienne directrice du Temps, Valérie Boagno est décédée vendredi dernier à l'âge de 54 ans des suites d'une maladie. Elle avait dirigé le quotidien de 2010 à 2014, rappelle lundi le journal en lui rendant hommage. "Elle laissera l'image d'une...

Vers un retour de Bank of China à Genève

Lundi, 8 juillet 2019 // Elsa Floret

De retour de Pékin, le conseiller d'Etat en charge de l'économie, Pierre Maudet annonce notamment un partenariat avec une plateforme d’innovation et l'imminente implantation de Bank of China à Genève.

S’il reste difficile de quantifier arithmétiquement les dividendes commerciaux réels des déplacements comme ceux de cette délégation économique...


...