La stratégie Collar: conserver ses actions en réduisant le risque

dimanche, 27.01.2019

Cette stratégie associe l’achat d’une option put, pour couvrir le risque de perte, et la vente d’une option call, pour réduire les frais de couverture.

Roland Theiler*

Compte tenu de l’environnement de marché actuel, les investisseurs se demandent de plus en plus s’ils doivent conserver leurs positions à risque ou opter pour une stratégie de placement plus conservatrice. Dans ce dernier cas, ils opèrent généralement une réduction de la pondération des actions dans leur portefeuille. Mais ils se heurtent alors au problème suivant: du fait de l’abaissement de la quote-part des actions, ils ne peuvent participer que partiellement, voire pas du tout, à une éventuelle évolution positive des marchés boursiers. 

Une autre manière de se positionner avec davantage de prudence consiste à améliorer le profil risque / rendement des placements en actions au sein du portefeuille. Dans ce cas, les investisseurs privés peuvent profiter d’une stratégie qui était exclusivement réservée aux investisseurs institutionnels jusqu’à présent. Le principe consiste à réduire le risque de perte des placements en actions sans devoir renoncer entièrement à profiter d’une possible hausse des cours grâce à la stratégie «Collar», une formule de couverture avantageuse en termes de coûts. Celle-ci prévoit d’associer l’achat d’une option put, pour couvrir les risques de perte, et la vente d’une option call, pour réduire les frais de couverture. En combinaison avec la position en actions, cette solution permet d’obtenir un profil de rendement assorti d’un risque de perte inférieur et de participer à une évolution positive des placements en bourse jusqu’au prix d’exercice du call. 

Dans le cadre de cette stratégie de couverture, le moment de l’achat et de la vente des options est particulièrement déterminant, car il peut faire la différence entre le succès et l’échec. Le cours de l’indice ou de l’action et la volatilité implicite jouent ici un rôle important. Mais le choix de paramètres appropriés, comme le prix d’exercice, la durée et la fréquence de report d’échéance, est également déterminant pour la performance de la stratégie Collar. 

Approche systématique et réglementée pour éviter les «erreurs humaines»

Une approche systématique de l’achat et de la vente des options permet de garantir un rapport équilibré entre la réactivité en matière de couverture et les frais de celle-ci, mais aussi d’éviter les erreurs pouvant résulter d’émotions humaines. C’est ce qu’ont démontré différentes analyses et études. 

Comme le coût de la mise en œuvre d’une stratégie Collar varie fortement en fonction de l’environnement de marché, il faut impérativement choisir le bon moment. Pour réduire le problème de timing et choisir le contexte de marché adéquat, le Credit Suisse applique une méthode pragmatique et intuitive de coût moyen dans le cadre de sa stratégie «Enhanced Collar». Ce faisant, il vend et achète des options d’achat (call) et de vente (put) sur une base quotidienne. La pondération de chaque option est opérée à l’inverse de la durée en jours. Cette procédure garantit un prix d’acquisition moyen et réduit ainsi considérablement le risque de timing. Elle permet aussi de lisser le prix d’exercice des options. 

Une telle stratégie de couverture systématique et mise en œuvre sur une base quotidienne ne peut toutefois pas recourir aux options cotées en bourse, car celles-ci présentent une flexibilité insuffisante en termes de durée, de liquidité et de prix d’exercice. C’est pourquoi, dans le cadre de la stratégie de couverture du Credit Suisse, les options requises sont dérivées d’options cotées en bourse à l’aide de méthodes mathématiques (interpolation entre les variables de prix) et structurées sur mesure. Cette procédure procure non seulement la flexibilité nécessaire mais aussi une transparence maximale en termes de prix. 

Les puts à long terme et les calls à court terme permettent d'obtenir la meilleure valeur

Un investisseur a intérêt à acheter des options à un prix aussi bas que possible et à les vendre à un prix aussi élevé que possible. 

Les options à court terme présentent une forte détérioration de leur valeur temporelle, alors que pour les options à long terme, la valeur temporelle n’a que peu d’influence sur le prix. Le graphique 1 illustre cet impact: la somme des primes de douze options d’un mois (barre la plus à gauche) est plus de cinq fois supérieure à la prime d’une seule option d’une durée de douze mois (barre la plus à droite). C’est pourquoi il est judicieux d’acheter des options de vente (put) ayant une durée longue et de vendre des options d’achat (call) ayant une durée courte. Si les prix d’exercice choisis sont de 90% pour les options put à long terme et de 103% pour les options call à court terme, la stratégie peut être mise en œuvre de manière avantageuse en termes de coûts. L’expérience montre que cette formule est supérieure à d’autres variantes et qu’elle permet d’obtenir de meilleurs résultats. 

Une stratégie Collar systématique améliore le profil risque/rendement

La stratégie de couverture du Credit Suisse permet aux investisseurs de profiter de la progression des cours boursiers tout en réduisant le risque de perte en cas de correction. Certes, elle affiche une performance légèrement inférieure pendant les périodes de forte hausse mais, en cas d’effondrement du marché, elle réduit considérablement les pertes en résultant et améliore le profil risque / rendement par rapport à une position uniquement en actions. 

La stratégie Enhanced Collar peut donc répondre au dilemme actuel des investisseurs hésitant entre une approche conservatrice ou des rendements d’actions attrayants.

*Structured Asset Solutions, Credit Suisse.





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...