Les cryptomonnaies restent sous pression

mercredi, 13.06.2018

Ce mercredi, le Bitcoin se négociait juste au-dessus des 6500 dollars, un seuil limite.

Le Bitcoin pourrait accélérer sa dégringolade s'il ne pouvait pas tenir la barre des 6500 dollars. (pixabay)

Les cryptomonnaies demeuraient sous pression mercredi sur les principaux marchés, alors que les autorités américaines ont lancé des enquêtes concernant des affaires de délits d'initiés et des attaques informatiques. Selon les experts, le Bitcoin, cryptomonnaie la plus connue, pourrait même accélérer sa dégringolade s'il ne pouvait pas tenir la barre des 6500 dollars auxquels il se négocie actuellement.

Mercredi matin, le Bitcoin se négociait sur la plateforme européenne Bitstamp à quelque 6542 dollars. Au regard de la semaine passée, la plus connue des cryptomonnaies a perdu pas moins de 14%. Dans la nuit de dimanche à lundi, elle avait été fortement chahutée, chutant de 500 dollars en l'espace d'une heure, au-dessous de la barre des 6500 dollars. Au cours de la semaine, elle a vu sa capitalisation se contracter de 17 milliards à 113 milliards de dollars.

Dans un marché de plus en plus confronté au doute, les mauvaises nouvelles, même sans relativement grande importance, ne restent pas sans impact sur les cours des cryptomonnaies. Ainsi les informations concernant une attaque informatique sur Coinrail, un site sud-coréen d'échange de monnaies virtuelles quasiment inconnu, a fortement déstabilisé les investisseurs.

Selon les experts de la banque Falcon Private Bank, il n'est pas exclu que le Bitcoin se négocie sous peu nettement au-dessous des 6000 dollars, ouvrant la voie à un repli encore plus marqué vers les 5000 dollars. "Les craintes de nouvelles corrections restent importante", notent-ils.

Parmi les autres monnaies virtuelles, la chute des derniers jours s'est encore révélée plus accentuée. Le Bitcoin Cash ou le Litecoin ont ainsi perdu en une semaine entre 18 et 24%. La cryptomonnaie de la fondation zougoise Etherum a pour sa part chuté de près de 19%, valant actuellement 490 dollars. (awp)





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...