Startups et chercheurs


Un pyjama lumineux contre la jaunisse du nouveau-né

Mardi, 31 octobre 2017

Les bébés souffrant de jaunisse sont habituellement traités en couveuse par photothérapie via des rayons à onde courte. Les chercheurs de l'Empa ont conçu un pyjama lumineux pour que le nouveau-né puisse désormais se rétablir confortablement dans les bras de maman.

Les nouveau-nés atteints de jaunisse doivent être placés en couveuse seuls, nus et...

QGel dope la recherche sur le cancer

Mardi, 31 octobre 2017 // Leila Ueberschlag

En pleine croissance, l’entreprise basée à l’Innovation Park de l’EPFL a mis au point une technologie révolutionnaire pour la culture d’organoïde.

L’entreprise, basée à l’Innovation Park de l’EPFL, a mis au point une technologie révolutionnaire pour la culture d’organoïdes (structures multicellulaires tridimensionnelles qui permettent...

Le réseau romand d’oncologie innove

Lundi, 30 octobre 2017 // Matteo Ianni

Cette initative commune aux HUG et CHUV met à disposition des patients une plateforme d’expertise commune en visioconférence. 300 cas ont été étudiés.

Un projet transcantonal regroupant les deux hôpitaux universitaires romands. Aujourd’hui le réseau romand d’oncologie est une réalité. Il est né d’une initiative commune aux HUG et au...

BusinessIn connecte les PME romandes avec les acteurs de l’innovation

Vendredi, 27 octobre 2017 // Leila Ueberschlag

La mission des BussinessIn est d’aider les PME à innover en les mettant en relation avec des start-up à travers une série d’événements et, à terme, une plateforme dédiée à cette fin.

Connecter les PME avec les acteurs de l’innovation? C’est la mission de BusinessIn. Plusieurs événements seront organisés en Suisse romande et, à terme, le...

Une plateforme réunit les experts romands de l’oncologie personnalisée

Vendredi, 27 octobre 2017

Le Réseau romand d’oncologie met à disposition des patients souffrant d’un cancer avancé de toute la Suisse romande une plateforme d’expertise commune en visioconférence. En un an, 300 personnes ont déjà pu bénéficier d’une consultation personnalisée.

Une fois par semaine, un colloque pluridisciplinaire examine par visioconférence les cas...

Un modèle mathématique capable de prédire les épidémies

Mardi, 24 octobre 2017

Les poissons d’eau douce sont victimes d’une maladie mortelle provoquée par un parasite qui se propage dans les rivières suisses en s’attaquant spécifiquement aux salmonidés. Des chercheurs de l’EPFL, de l’EAWAG et du FIWI ont développé un modèle mathématique capable de prédire les épidémies.

Les poissons d’eau douce sont victimes...

L'alcool aiderait à parler une langue étrangère

Lundi, 23 octobre 2017

Selon une étude, la consommation d'alcool améliorerait l'aptitude à parler une langue étrangère pour les personnes qui ont récemment appris une nouvelle langue.

Consommer de l'alcool améliore les capacités d'un individu à s'exprimer dans une langue étrangère. C'est ce que démontre une récente étude menée par des chercheurs britanniques et...

UrbyMe: l’application pour «liker» en direct les transports publics

Lundi, 23 octobre 2017

Des chercheurs de l’EPFL ont développé une application qui permet aux voyageurs de qualifier en temps réel leur expérience et de consulter les appréciations. Elle est actuellement testée dans les transports publics de la région lausannoise.

Connaître l’avis des utilisateurs reste une tâche complexe, surtout en matière de transport public. Si...

Le projet d’IBM et docdok.health pour démontrer le potentiel de la médecine connectée

Vendredi, 20 octobre 2017

Les mesures électroniques régulières sont plus précises et offrent également une vue synthétique sur l’état du patient.

La saisie et le traitement électronique d’informations sur le patient offre un potentiel aujourd’hui largement inexploité. Les données sont encore souvent notées sur des feuilles de papier stockées dans un cabinet de...

Importante découverte paléontologique au cœur des Alpes grisonnes

Vendredi, 20 octobre 2017

Une équipe de paléontologues suisses a découvert des fossiles d’une nouvelle espèce de poisson Coelacanthe remarquablement conservés dans les montagnes du Ducan, près de Davos. Ces fossiles soulèvent des interrogations sur les mécanismes de l’évolution des vertébrés.

Les fossiles de Coelacanthe découverts par Chritian Obrist, - amateur...

ZENData protège les PME, les études d’avocats et les institutions financières

Vendredi, 20 octobre 2017 // Elsa Floret

Cybersécurité. Créée en 2013 à Genève, la start-up estime que le risque principal de sécurité proviendrait des petites structures.

Possédant une maîtrise de l’EPFL spécialisée en cybersécurité & cryptographie et certifié CISSP, Steven Meyer a cofondé à Genève en 2013, ZENData, société dont le but est d’offrir des services en...

Un halo bleu pour attirer les abeilles

Jeudi, 19 octobre 2017

Etude. De nombreuses espèces de fleurs produisent un effet de halo bleu qui permet aux abeilles de les identifier plus facilement. Cette couleur est produite par la nanostructure des pétales des fleurs, qui réfléchit les particules de lumière dans le spectre du bleu et de l’ultraviolet.

Des chercheurs de l’Institut Adolphe Merkle, de...

La hausse des coûts de la santé n’est pas près de s’inverser

Jeudi, 19 octobre 2017 // Stéphane Gachet

KOF. L’institut de recherche conjoncturelle zurichois projette une hausse continue des dépenses jusqu’en 2018

Le centre de recherche conjoncturelle de l’EPFZ (KOF) ne laisse planer aucun doute sur la poursuite de la tendance lourde en matière de dépenses de santé et les...

Le relais bienvenu pour surmonter les freins à l’accès au marché chinois

Jeudi, 19 octobre 2017 // Piotr Kaczor

Forum sino-suisse. Relais nécessaire même selon les jeunes entreprises, romandes aussi, du secteur de la santé qui ont fait le détour par Zurich.

Le Forum sino-suisse 2017, dédié au secteur de la santé, qui s’est tenu mercredi à Zurich a permis à nombre d’entreprises suisses, et tout particulièrement à des jeunes pousses romandes, d’établir...

Un relais bienvenu pour l’accès au marché chinois

Jeudi, 19 octobre 2017 // Piotr kaczor

Forum sino-suisse. Nécessaire même selon les PME romandes du secteur de la santé qui ont fait le détour par Zurich.

Le Forum sino-suisse 2017 dédié au secteur de la santé qui s’est tenu mercredi à Zurich a permis à nombre d’entreprises suisses, et tout particulièrement à des jeunes pousses romandes d’établir des relations utiles avec des...

Lorsque les dents poussent sur le corps des poissons-chats

Mercredi, 18 octobre 2017

Certains poissons-chats ont le corps recouvert de plaques osseuses hérissées de dents fines pour se défendre et pour séduire. Des chercheurs de l'Université de Genève(UNIGE) ont découvert que ces dents poussent toujours sur un os, même en absence de plaque osseuse. Une découverte qui contribue à élucider le mécanisme de régénération des dents chez l'humain.

A l’instar de lignées de vertébrés actuellement disparues, certains poissons-chats ont aujourd’hui le corps recouvert de plaques osseuses hérissées de dents fines. Ces dernières, qui tombent puis repoussent régulièrement, leur servent à se défendre et à séduire les femelles. Des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE) ont voulu comprendre comment ces dents capables de régénération se développent hors de la bouche. Ils ont découvert que les dents poussent toujours sur un os, quel que soit son type, même en absence de plaque osseuse. Ceci suggère un rôle de l’os dans l’induction du tissu dentaire. Ces résultats, publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society, contribuent à élucider les mécanismes permettant la régénération des dents, y compris chez l’humain. Une dentition corporelle L’apparition des dents chez les premiers vertébrés à mâchoire a permis l’émergence de super-prédateurs capables de mordre, d’agripper et de déchiqueter leurs proies. Chez la plupart des vertébrés actuels, les dents ne se développent que dans la bouche. «Il existe toutefois de rares exceptions, des animaux chez lesquels des dents existent aussi sur le corps, comme observé sur certaines espèces fossiles. C’est le cas des poissons-chats dits denticulés, qui ont ‘réinventé’ une dentition corporelle au cours de l’évolution», explique Juan Montoya-Burgos, responsable de groupe au Département de génétique et évolution de la Faculté des sciences de l’UNIGE. Examiner les gènes pour remonter dans le temps Les poissons-chats denticulés n’ont pas d’écailles. Beaucoup d’espèces possèdent une armure de plaques osseuses revêtues de dents fines - pulpe, émail et dentine comprises. Ces dents, capables de régénération, jouent un rôle dans la défense contre les prédateurs, dans les relations entre individus et peuvent s’allonger chez les mâles pendant la période de parade amoureuse. «Nous avons cherché à savoir comment ces dents extra-orales, appelées odontodes, sont réapparues au cours de l’évolution et comment elles se développent», ajoute Carlos Rivera-Rivera, membre du groupe genevois.Les chercheurs ont reconstruit l’histoire évolutive des poissons-chats en comparant certains gènes des différentes familles denticulées à ceux d’autres familles dépourvues d’odontodes, et ont pu ainsi remonter dans le temps. «Les odontodes sont apparus il y a près de 120 millions d’années chez les denticulés, bien avant l’émergence des plaques osseuses. Celles-ci ne constituent donc pas un prérequis pour activer le développement des dents présentes sur le corps», détaille Juan Montoya-Burgos. Des nageoires à dents C’est en analysant les différentes localisations d’odontodes que les scientifiques ont découvert quel était ce prérequis: «Chez les espèces dépourvues de plaques osseuses, ces dents se développent toujours sur une structure osseuse, par exemple sur un rayon de nageoire ossifié. L’os possède donc vraisemblablement un rôle-clé dans l’induction du tissu dentaire», note Carlos Rivera-Rivera.Quel est ce rôle ? Les chercheurs tentent désormais de déchiffrer le dialogue moléculaire qui s’établit lors de la formation de l’os et celle de la dent pour permettre à cette dernière de se développer, puis de se régénérer. Il sera également possible d’identifier les gènes liés au développement des odontodes en comparant l’expression des gènes chez les espèces denticulées ou non. Comprendre les processus permettant le développement et la régénération des dents chez nos ancêtres et nos cousins constitue une première étape pour saisir les mécanismes, tant stimulateurs qu’inhibiteurs, à l’oeuvre chez tous...

Un dispositif innovant pour fauteuil roulant primé au concours de l'innovation Sofmer

Lundi, 16 octobre 2017

Une équipe conduite par Stéphane Armand, responsable du laboratoire de cinésiologie des Hôpitaux universitaires de Genève, a remporté un prix au concours de l'Innovation de la Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation (SOFMER) avec son système d'aide à la propulsion en fauteuil roulant manuel par restitution d'énergie emmagasinée.

Le projet innovant de système d'aide à la propulsion en fauteuil roulant manuel, conduit par Stéphane Armand, Yosimasa Sagawa (anciennement post-doctorant aux HUG et actuellement ingénieur hospitalier au CHRU de Besançon)et Eric Watelain (Maître de conférences à l'Université de Valenciennes) a remporté le prix de développement durable.Ce projet avait déjà gagné en 2013 un trophée à la Journée de l’Innovation organisée par les HUG. Un fauteuil roulant qui stocke et restitue l’énergie En Suisse, environ 60'000 personnes se déplacent en fauteuil roulant, dont 90% en fauteuil manuel, ce qui représente un effort considérable. Au point que les muscles impliqués dans la production de ces mouvements répétés finissent par en souffrir, avec pour conséquence des troubles musculo-squelettiques douloureux et invalidants. Néanmoins, il est essentiel de garder une activité physique pour se maintenir en bonne forme, en privilégiant autant que possible l’usage d’un fauteuil manuel plutôt qu’électrique. Pour soulager le stress musculaire des personnes en fauteuil roulant tout en leur permettant de conserver une activité physique, Stéphane Armand et son équipe ont longuement travaillé sur un dispositif mécanique doté d’un puissant ressort qui permet de stocker l’énergie et de la restituer, un peu sur le principe des petites voitures à friction avec lesquelles aiment jouer les enfants. Ce système de propulsion est un mécanisme simple et léger, il est adaptable sur tout fauteuil manuel, auquel il suffira de changer les roues. Grâce à cette invention, les personnes en fauteuil roulant pourront se déplacer plus confortablement et à moindre effort, réduisant ainsi les troubles associés. Grâce aux fonds d’UNITEC et des HUG, un prototype du fauteuil a pu être créé et le brevet déposé en 2013. Depuis, Stéphane Armand et son équipe cherchent des collaborateurs industriels afin de commercialiser leur projet. Concours de l'innovation Pour la seconde année consécutive, la Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation organise un concours de l’innovation à l’occasion de son congrès annuel. Il récompense des projets innovants susceptibles de réduire le handicap, au niveau des soins, de la rééducation, de la réadaptation et de l’insertion. Dans ce cadre, cinq prix d’une valeur de 3'000 euros chacun sont attribués. Ils ont été décernés selon cinq catégories: rééducation, objet connecté, service à la personne, évaluation et développement...

Swissaid développe une application pour lutter contre la faim en Tanzanie

Lundi, 16 octobre 2017

Le 16 octobre, Journée mondiale de l’alimentation, est marquée par une hausse spectaculaire du nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde. Sur le terrain, pour lutter contre la faim, SWISSAID a développé une nouvelle application pour smartphone qui apporte un appui aux paysans en Tanzanie. En collaboration avec l’EPFZ.

Il s’agit-là...

SWISSto12 part à la conquête de l’espace

Dimanche, 15 octobre 2017 // Leila Ueberschlag

INNOVATION. Basée à l’EPFL, la scale-up développe une technologie révolutionnaire permettant d’imprimer des antennes en 3D pour le marché des télécommunications satellitaires.

Les produits imprimés en 3D par SWISSto12 révolutionnent le marché des antennes pour les télécommunications satellitaires, dont la promesse est d’équiper la planète...

A New York, les multiples déclinaisons de la tech

Vendredi, 13 octobre 2017 // Elsa Floret, New York.

La dernière décennie a vu New York catapultée au rang de second hub tech des Etats Unis. Certains classements la mettent au deuxième rang mondial derrière la Californie. Entretien avec le directeur du swissnex New York.

Depuis 2014, Oliver Haugen dirige le bureau à New York de swissnex, le consulat suisse pour la science et l’innovation. Avec ses...




Testez notre nouvelle App smartphone

...