Ypsomed a trouvé un premier client pour son autoinjecteur

vendredi, 07.12.2018

Ypsomed a décroché une commande de son homologue nippon Terumo pour son nouveau dispositif d'injection Ypsomate.

La commande représente le premier débouché de l'Ypsomate.(Keystone)

Terumo prévoit de remplir ses seringues Plajex avec un biosimilaire de l'Humira (adalimumab) - le Hulio développé par Fujifilm Kyowa Kirin Biologics - et d'intégrer l'ensemble dans l'autoinjecteur du groupe de Berthoud.

La commande, pour laquelle les premières livraisons sont déjà arrivées à bon port, représente le premier débouché de l'Ypsomate, souligne le communiqué publié vendredi sans s'attarder sur les contours financiers de la collaboration.

Distribué dans l'Union européenne par Mylan, le Hulio a obtenu son homologation sur le Vieux continent en septembre dernier.

Le Hulio constitue l'un des désormais nombreux biosimilaire de l'Humira d'Abbvie, qui a décroché l'an dernier le titre envié de médicament le plus générateur de revenus sur la planète avec un chiffre d'affaires de plus de 18 milliards de dollars. Le médicament est indiqué contre une dizaine de pathologies auto-immunes parfois très répandues, dont la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis ou encore des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin.

La concurrence des biosimilaires a débuté cette année avec l'homologation en Europe de pas moins de cinq répliques biologiques, dont une version élaborée par la filiale Sandoz de Novartis. Commercialisée sous l'appellation Hyrimoz, cette dernière a obtenu fin octobre un feu vert supplémentaire aux Etats-Unis, premier débouché mondial pour les substances médicamenteuses.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...