Les autorités chinoises tergiversent sur la vente d'Infranor

lundi, 21.10.2019

Une partie des autorités chinoises tardent à donner le feu vert à Perrot Duval pour finaliser la vente d'Infranor à un groupe chinois.

Perrot Duval a cédé Infranor, sa principale participation, pour 33,7 millions de francs. (Keystone)

Perrot Duval doit prendre son mal en patience. La société de participations industrielles n'a pas encore finalisé la vente d'Infranor au groupe chinois Guangzhou Haozhi. Certaines autorités de l'Empire du Milieu, dont la Bourse, tardent à donner le feu vert à l'opération.

La finalisation de la transaction ne devrait intervenir qu'au terme de ce processus administratif, précise lundi le groupe genevois. Il s'agit du deuxième report, après un premier fin août. La société pensait jusqu'ici conclure cette cession à mi-septembre.

Interrogé par AWP à fin août, le président de Perrot Duval Nicolas Eichenberger avait indiqué que le partenaire Guangzhou Haozhi était assez confiant quant à l'issue du processus.

Perrot Duval a cédé Infranor, sa principale participation, pour 33,7 millions de francs. La transaction a été annoncée en mai dernier. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...