Tesla rappelle en Chine 14'000 voitures équipées d'airbags Takata

vendredi, 18.01.2019

Tesla va rappeler 14'123 voitures Model S en Chine. Le rappel fait suite à des problèmes avec des airbags contenant des pièces fabriquées par le défunt fabricant japonais Takata.

Les coussins de sécurité du siège passager avant peuvent se dégrader et exploser de façon dangereuse, avec projections de fragments.(Keystone)

Le constructeur automobile américain de véhicules électriques Tesla, qui a récemment lancé la construction d'une "giga-usine" à Shanghai (est), avait déjà annoncé des rappels de certains modèles. Ils s'inscrivent dans le cadre d'un rappel mondial de pièces de Takata, qui a fait faillite en 2017 après la révélation de décès dus aux défaillances de ses coussins de sécurité. 14'123 voitures Model S font actuellement l'objet d'un rappel.

Les voitures incriminées ont été construites entre février 2014 et décembre 2016, a indiqué l'Administration étatique de régulation du marché, dans un communiqué. En raison d'un agent chimique utilisé par Takata, le nitrate d'ammonium, les coussins de sécurité du siège passager avant peuvent se dégrader et exploser de façon dangereuse, avec projections de fragments, a-t-elle souligné, précisant que Tesla va les remplacer.

Le constructeur automobile américain s'est refusé vendredi à tout commentaire. Mais un communiqué publié sur son site internet indique que "le rappel des airbags passager avant pour les Model S 2012 a débuté en janvier 2017, a été étendu aux Model S 2013 en janvier 2018 et est étendu aux Model S 2014-2016 à partir de janvier 2019".

Tesla n'indique pas combien de véhicules il vend en Chine. Son patron Elon Musk était présent début janvier à Shanghai pour le lancement de la construction de l'usine du groupe.

Tesla affirme qu'elle aura une capacité de production annuelle de 500'000 unités, destinées à répondre à la demande chinoise croissante en matière de véhicules électriques.

De nombreux autres constructeurs étrangers sont concernés ces dernières années par des rappels de véhicules en Chine dus aux sacs gonflables Takata défectueux. En 2017, le constructeur allemand Volkswagen avait par exemple rappelé près de 5 millions de voitures, l'Américain General Motors 2,5 millions, et le Japonais Honda 245.000.(awp)





 
 
 
 

...