Romande Energie plombé par Alpiq au premier semestre

jeudi, 12.09.2019

Romande Energie a vu son bénéfice net réduit de plus de moitié au premier semestre, en raison de sa participation indirecte dans Alpiq, qui a subi une lourde perte.

Romande Energie a poursuivi le développement de ses services énergétiques, dont les recettes ont grimpé de 38% à 43,4 millions de francs.(Keystone)

Le bénéfice net de Romande Energie a été réduit de moitié, plombé par sa participation indirecte dans Alpiq. Le chiffre d'affaires de l'énergéticien vaudois a en revanche gagné 1%, à 295 millions de francs. Les recettes ont été portées par les services, écrit le groupe basé à Morges jeudi.

Le résultat net s'est établi à 12,6 millions (-56%), pour un bénéfice opérationnel (Ebit) lui aussi en chute (-32%), à 32,4 millions. Alpiq a causé des soucis à Romande Energie. Le groupe énergétique valdo-soleurois - en phase de se retirer de la Bourse suisse - a essuyé une perte de 206 millions sur le premier semestre, qui a impacté négativement le résultat de Romande Energie à hauteur de 19,3 millions.

Romande Energie détient en effet une participation dans EOS Holding, qui possède elle-même 31,4% d'Alpiq.

Romande Energie a poursuivi le développement de ses services énergétiques, dont les recettes ont grimpé de 38% à 43,4 millions de francs. Le groupe parle à ce titre de l'essor "exponentiel" des chauffages à distance et de l'acquisition de plusieurs sociétés, qui expliquent cette évolution.

Par ailleurs, le retour à une pluviométrie conforme aux normales saisonnières a fait reculer la production d'électricité par les ouvrages propres du groupe de 91 gigawattheures, à 251 gigawattheures. Ces derniers couvraient à fin juin 19% des besoins des clients de Romande Energie.

Le groupe vaudois achète la différence sur le marché et procède ainsi à la couverture de ses portefeuilles d'approvisionnement électrique environ 18 mois à l'avance. Cette manière de faire a impacté défavorablement les résultats en raison de prix de l'énergie plus élevés au moment des transactions effectuées. La marge brute opérationnelle du groupe a baissé de 4%.

La société prévient par ailleurs que les conditions s'annoncent difficiles pour le second semestre.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...