Raiffeisen: pas de rémunérations de plus d'un million de francs

dimanche, 16.06.2019

Rémunérations limitées à un million de francs, suppression des jetons de présence... les délégués de Raiffeisen Suisse se sont prononcés en faveur d'un nouveau cadre de rémunération pour 2019.

La rémunération globale de chacun des membres de la direction de la Raiffeisen sera limitée à moins d'un million de francs dès le 1er juillet 2019. (Keystone)

La rémunération globale de chacun des membres de la direction de la Raiffeisen sera limitée à moins d'un million de francs dès le 1er juillet 2019. Les délégués de Raiffeisen Suisse ont tenu leur assemblée ordinaire samedi à Crans-Montana (VS).

Les délais de résiliation des membres de la direction ont été fixés de manière uniforme à six mois, a indiqué la Raiffeisen. La rémunération du président de la direction a déjà été adaptée et communiquée lors de l'entrée en fonction de Heinz Huber.

Fini les jetons de présence

Le conseil d'administration de la Raiffeisen a supprimé les jetons de présence et les frais de séance pour ses membres. Il a également décidé de faire payer les cotisations aux assurances sociales à parts égales entre Raiffeisen Suisse et les membres du conseil d'administration.

La majorité des délégués n'a pas approuvé le rapport de rémunération 2018. Ils se sont néanmoins prononcés à une large majorité en faveur du nouveau cadre de rémunération pour 2019.

Le conseil d'administration de Raiffeisen Suisse a décidé de reporter le vote sur sa décharge ainsi que celle de la direction. Il veut disposer de toutes les informations avant de prendre une décision.

Le groupe a poursuivi sa stratégie de désengagement dans le cadre de ses participations et continué à mettre en ½uvre les mesures découlant de la décision de la FINMA et des résultats de l'enquête indépendante. La nouvelle structure organisationnelle sera en vigueur dès le 1er juillet 2019.

Maintien du modèle coopératif

Le conseil d'administration a également informé l'assemblée des délégués au sujet de la future forme juridique de Raiffeisen Suisse. Il a conclu qu'une transformation en société anonyme n'apporterait aucune valeur ajoutée au groupe bancaire.

Le modèle coopératif a fait ses preuves, il est toujours d'actualité et durable. La FINMA a reçu le rapport final sur la question de l'examen de la forme juridique de Raiffeisen Suisse.

Les 162 délégués ont encore approuvé les comptes annuels 2018 de Raiffeisen Suisse ainsi que les comptes annuels consolidés 2018 du groupe Raiffeisen. Le 1er mars dernier, à l'occasion de sa conférence de presse sur le bilan, le groupe Raiffeisen avait présenté un solide résultat opérationnel, malgré des effets exceptionnels qui ont pesé sur le bénéfice.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...