Le dividende est remis en question chez certaines entreprises

mardi, 31.03.2020

Recourir au chômage partiel paraît incompatible avec le paiement d’un dividende. Un sacrifice est nécessaire de la part des actionnaires. D'autre part, le principe de prudence existe notamment pour Bossard, Calida Group, Coltene et Aevis Victoria.

Philippe Rey

Bossard ou l'art de couper la poire en deux. Le dividende est réduit à 2,0 franc par action nominative A et à 0,40 par nominative B.

Le dividende n’a pas été abandonné au titre de l’exercice 2019 à cause du Covid-19, mais divisé par deux. Cette solution a été choisie par Coltene Holding et Bossard Group. Coltene, qui tient son assemblée générale le 2 avril, ne paiera que 1,50 franc par action, cependant que Bossard ne versera...





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...