Novartis: l'acquisition de The Medicines Company peine à séduire

lundi, 25.11.2019

Après l'annonce du rachat de Medicines Co, la nominative Novartis s'enrobait ce lundi matin de 0,4% à 90,13 francs, dans un SMI en hausse de 0,66%.

Le rachat de Medicines Co ne devrait pas transformer en profondeur Novartis. (Keystone)

L'action Novartis évoluait lundi dans le ventre mou du classement à la Bourse suisse, après avoir confirmé en fin de semaine dernière des rumeurs sur une acquisition de l'américain The Medicines Company, pour près de dix milliards de dollars. Surpris ou non par une telle opération, les analystes accueillent un rachat qui ne devrait pas transformer en profondeur le mastodonte pharmaceutique rhénan.

A 10h23, la nominative Novartis s'enrobait de 0,4% à 90,13 francs, dans un SMI en hausse de 0,66%.

Le courtier irlandais Bryan Garnier avoue ne pas bien saisir les motivations de Novartis pour une opération dont les retombées demeurent encore conditionnées au succès d'une homologation de l'unique produit développé par la cible d'acquisition. La transaction risque de surcroît de générer une dilution non négligeable du bénéfice par action pendant des années, souligne Jean-Jacques Le Fur. L'analyste n'en reconduit pas moins sa recommandation d'achat, assortie d'un objectif de cours de 108 francs.

Le cabinet Wolf Research rappelle que l'enthousiasme initial autour des anticholestérol a régulièrement été douché et que The Medicines Company ne dispose de rien d'autre dans son incubateur que l'inclisiran, racheté à son compatriote Alnylam. Le chemin risque en outre d'être encore long avant que ce traitement expérimental ne délivre les preuves de son efficacité, quand bien même les indications dont dispose Novartis à ce stade sont prometteuses. La recommandation "outperform" reste de mise.

Vontobel par contre accueillie une opération stratégiquement pensée pour doper les ventes de l'Entresto, qui constitue pour l'heure l'unique produit de la franchise cardiovasculaire de la multinationale bâloise et peine à s'imposer dans de nouvelles indications. La banque de gestion zurichoise campe sur "hold" et sur l'objectif de 86 francs.

La transaction représente environ 5% de la capitalisation boursière de Novartis et ne semble pas surévaluée, pour autant que l'inclisiran confirme son pour l'heure présupposé statut de gros moteur de ventes, relève la Banque cantonale de Zurich (ZKB).

Jefferies souligne que l'inclisiran, dont le lancement doit survenir l'an prochain, devra dès ses débuts faire face à deux concurrents bien établis, quand bien même son mode d'administration sera moins astreignant pour les patients. Novartis pourra néanmoins compter sur le réseau de distribution érigé pour l'Entresto pour écouler ce futur traitement, poursuit la banque d'investissement, qui maintient la recommandation "buy" et l'objectif de 100 francs pour l'action. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...