Novartis: la FDA homologue Kisqali pour traiter le cancer du sein

mercredi, 18.07.2018

Novartis a reçu le feu vert des autorités américaines pour commercialiser le médicament Kisqali qui traite une forme spécifique de cancer du sein.

Le traitement permet de soigner les patientes souffrant d'un cancer de sein avancé HR+/HER2- au stade avancé ou métastatique. (keystone)

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a accordé son feu vert à la commercialisation du médicament Kisqali (ribociclib), en combinaison avec un inhibiteur d'aromatase, pour traiter une forme spécifique de cancer du sein, a annoncé mercredi le régulateur.

Le traitement permet de soigner les patientes souffrant d'un cancer de sein avancé HR+/HER2- au stade avancé ou métastatique. La FDA a également donné son feu vert à une variante du traitement avec un autre médicament oncologique, le fulvestrant, a précisé le régulateur américain dans un communiqué.

La FDA a rappelé que le cancer du sein était la forme la plus répandue de cancer aux Etats-Unis. Selon l'Institut américain du cancer, environ 266'120 femmes devraient être diagnostiquées en 2018 avec cette maladie et 40'920 risquent de décéder de la maladie. Environ 72% des patientes souffrant d'un cancer du sein développent la variante HR+/HER2- de cette maladie.

La FDA avait accordé début janvier le statut de percée thérapeutique au Kisqali dans cette indication. Ce statut spécial permet d'accélérer le développement et le processus de revue de nouveaux médicaments potentiels traitant de graves maladies. (awp)





 
 
 
 

AGEFI




...